NOUVELLES
19/12/2012 03:55 EST | Actualisé 18/02/2013 05:12 EST

Kodak vend ses brevets d'imagerie numérique pour 525 millions $ US

AP

ROCHESTER, États-Unis - Eastman Kodak retirera environ 525 millions $ US de la vente de ses brevets d'imagerie numérique, somme qui lui permettra d'émerger de la protection de la loi sur les faillites durant la première moitié de l'année prochaine, a indiqué mercredi le pionnier de la photographie.

L'entreprise de Rochester, dans l'État de New York, s'est placée sous la protection de la loi sur les faillites, en janvier, après avoir peiné à négocier le virage de la photographie numérique.

Ses 1100 brevets seront vendus à un groupe de 12 porteurs de licences mis en place par Intellectual Ventures et RPX Corp. L'entente comprend aussi un règlement au sujet d'un litige lié aux brevets.

Eastman Kodak a affirmé mercredi que la vente lui permettrait de rembourser une importante partie de sa dette. La somme obtenue correspond également au minimum que doit obtenir Kodak en échange de ses brevets pour recevoir un prêt de 830 millions $ US crucial pour que l'entreprise puisse se sortir de la faillite.

Fondé en 1880 par George Eastman, le groupe légendaire espère s'en sortir en se recentrant sur l'encre et les imprimantes.

Les comptes de Kodak n'ont été positifs qu'une fois depuis 2004, en 2007, après quatre ans de restructuration et de suppression de milliers d'emplois, juste avant que la crise économique ne commence, en 2008. Mais les difficultés du groupe remontent aux années 1980, lorsque le japonais Fuji s'est attaqué au marché avec des produits nouveaux comme l'appareil photo jetable.