NOUVELLES
19/12/2012 12:26 EST | Actualisé 18/02/2013 05:12 EST

Information judiciaire sur le scandale du Libor: UBS Japon plaide coupable (ministre)

Le ministre américain de la Justice Eric Holder a annoncé mercredi qu'une filiale de la banque suisse UBS au Japon a plaidé coupable de fraude dans le cadre d'une information judiciaire ouverte aux Etats-Unis sur le scandale du Libor.

Le ministre a également annoncé l'inculpation de deux anciens courtiers d'UBS pour complot en raison de leur rôle dans le scandale. Tom Hayes, du Royaume Uni, et Roger Darin, de Suisse, sont accusés d'avoir comploté pour manipuler le taux interbancaire Libor. Hayes est également poursuivi pour fraude et violation sur la fixation des prix, a expliqué M. Holder lors d'une conférence de presse à Washington.

UBS Japon a signé un accord de plaider coupable avec le gouvernement américain et accepté sa responsabilité.

La maison mère et sa filiale paieront au total 1,5 milliard de dollars pour résoudre l'ensemble du litige, a ajouté le ministre.

Taux central dans le monde de la finance, le Libor, qui est fixé sur la base de taux communiqués par un panel de banques internationales, conditionne plus de 300.000 milliards de dollars de produits financiers et a une incidence sur les prêts aux ménages et aux entreprises.

Son amende est la deuxième plus importante pénalité jamais infligée à une banque après celle de la britannique HSBC, qui a accepté de payer 1,92 milliard de dollars pour mettre fin à des poursuites aux Etats-Unis, où elle était accusée de complicité de blanchiment d'argent.

Le montant est également trois fois plus élevé que l'amende imposée à Barclays. Le scandale du Libor a éclaté fin juin, lorsque cette banque britannique a révélé qu'elle allait payer 290 millions de livres pour mettre fin à des enquêtes des régulateurs britannique et américain sur la manipulation des taux interbancaires britannique Libor et européen Euribor entre 2005 et 2009.

chv/jca