NOUVELLES
19/12/2012 05:09 EST | Actualisé 17/02/2013 05:12 EST

Hosni Moubarak renvoyé en prison après une visite à l'hôpital

L'ancien président égyptien Hosni Moubarak a été renvoyé dans sa prison mercredi soir, après avoir été transféré dans un hôpital militaire du Caire pour des blessures à la tête et à l'abdomen causées par une chute, a déclaré un responsable de la sécurité.

Des informations contradictoires sur l'état de santé du président déchu, âgé de 84 ans, circulent depuis des mois. Hosni Moubarak a été condamné à la prison à vie en juin pour ne pas avoir empêché le meurtre de centaines de manifestants durant le soulèvement de 2011. Il est le premier président du monde arabe à purger une peine de prison.

Le général Mohammed Ibrahim, vice-ministre de l'Intérieur, a déclaré mercredi qu'Hosni Moubarak avait été renvoyé en prison après avoir subi une radiographie à la tête à l'hôpital militaire de Maadi, en banlieue du Caire.

L'ancien président est tombé dans une salle de bains de la prison samedi. Ses proches et sa famille avaient demandé aux autorités de le garder à l'hôpital, estimant que les installations de la prison ne sont pas appropriées pour lui.

Quand il était au pouvoir, l'état de santé d'Hosni Moubarak était considéré comme un secret d'État. Depuis son renversement, ses partisans ont plusieurs fois diffusé des informations sur sa santé déclinante, dans une apparente tentative d'attirer la sympathie du public et de réclamer la clémence des tribunaux.

Moins de trois semaines après avoir été reconnu coupable et envoyé à la prison Tora du Caire, l'ancien président avait été transféré dans un hôpital militaire, après avoir supposément subi un arrêt cardiaque. Il a été renvoyé en prison un mois plus tard.

Mercredi, des rumeurs voulant qu'Hosni Moubarak soit mort ont circulé sur les réseaux sociaux après que le site Internet d'un journal eut rapporté la nouvelle. Le général Ibrahim a nié l'information.


Associated Press