BIEN-ÊTRE
19/12/2012 08:45 EST | Actualisé 18/02/2013 05:12 EST

Air Caraïbes et Corsair unissent leurs forces sur de nouvelles lignes

Les compagnies aériennes Corsair et Air Caraïbes ont annoncé mercredi qu'elles allaient accroître leur collaboration en partageant leurs codes à partir de mi-janvier sur des vols à destination des Caraïbes et de l'océan Indien.

Les deux compagnies, qui appliquent un accord de partage de codes depuis mai sur les lignes Paris-Fort-de-France et Paris-Pointe-à-Pitre, "vont étendre cette coopération à leurs autres lignes domiennes des Caraïbes et de l'Océan Indien", ont-elles indiqué dans un communiqué commun.

Selon elles, cette extension de leur partenariat "était prévue dès l'origine".

Le partage de codes est applicable pour les départs à partir du 20 janvier sur les lignes Paris-Cayenne et Paris-Saint-Martin, opérées par Air Caraïbes, ainsi que sur celles assurées par Corsair entre Paris et Saint-Denis de La Réunion et Paris et Mayotte.

"Ainsi, un passager en provenance de Cayenne pourra désormais se rendre à Mayotte avec un seul billet de la compagnie Air Caraïbes", ont indiqué les compagnies, qui ont précisé qu'il en sera de même pour un passager réunionnais se rendant à Saint-Martin avec un billet Corsair.

"Désormais, Orly devient une véritable plate-forme de correspondance pour les deux compagnies", s'est félicité Pascal de Izaguirre, le PDG de Corsair International.

Le partage de codes permet "à la compagnie de contrôler ses coûts tout en offrant un service renforcé à ses clients", a ajouté Marc Rochet, président du directoire d'Air Caraïbes.

L'annonce du renforcement de la coopération entre les deux compagnies se produit un peu moins de deux semaines après le premier vol de la compagnie low-cost XL Airways entre la France et La Réunion.

XL Airways effectuera deux vols par semaine entre Marseille et Saint-Denis, l'un faisant escale à Mayotte. La compagnie compte proposer 30.000 sièges à l'année et vise un taux de remplissage de 93%.

L'arrivée de XL Airways (fondée en 1995, rebaptisée en 2006) renforce la concurrence sur la ligne Réunion-métropole, desservie par trois autres compagnies: Air Austral, Air France et Corsair.