NOUVELLES
18/12/2012 04:14 EST | Actualisé 17/02/2013 05:12 EST

USA: Fisher (Fed) déplore les rachats d'actions à répétition à Wall Street

Richard Fisher, un des dirigeants de la Réserve fédérale (Fed), a déploré mercredi les rachats d'actions à répétition annoncés par de grandes sociétés américaines, estimant qu'ils se faisaient au détriment de l'investissement pour l'emploi aux Etats-Unis.

"Depuis septembre, il ne se passe pratiquement pas un jour ouvré sans qu'une entreprise cotée annonce son intention de profiter du niveau actuel historiquement bas des taux d'intérêts pour s'endetter afin de financer de nouveaux rachats d'action ou le versement de dividendes exceptionnels", a déclaré M. Fisher, selon les extraits d'un discours qu'il a prononcé au Texas, dans le sud du pays.

"Cet argent n'est pas assez utilisé pour investir dans la création d'emplois ou l'agrandissement d'usines ou de structures créatrices d'emplois aux Etats-Unis", a déploré M. Fisher, selon ces extraits mis en ligne par l'antenne de la Fed de Dallas (au Texas) dont il est président.

Pour M. Fisher, ces rachats d'actions sont les enfants de la politique monétaire ultra-accommodante pratiquée par la Fed et de l'incertitude liée au mur budgétaire, la cure d'austérité programmée pour commencer à partir du 1er janvier et que le gouvernement et le Congrès cherchent actuellement à empêcher en tentant de négocier un plan de baisse des dépenses et de hausse des recettes susceptible d'être approuvé par les démocrates et les républicains.

Selon lui, "tant qu'elles ne sauront pas les impôts qu'elles devront acquitter ni la façon dont évolueront les dépenses de l'Etat fédéral ayant des répercussions sur elles et sur leurs consommateurs", les entreprises "resteront assises sur l'argent qu'elles ont en abondance plutôt que de le dépenser" pour faire baisser le chômage.

Les programmes de rachats d'actions ont pour but d'augmenter le rendement que les actionnaires peuvent espérer de leurs titres et de permettre aux entreprises de rémunérer leurs cadres en actions ou en options sur titres.

mj/sl/bdx