NOUVELLES
18/12/2012 08:26 EST | Actualisé 17/02/2013 05:12 EST

Quatre hommes accusés de complot et de trahison contre l'ANC en Afrique du Sud

JOHANNESBOURG, Afrique du Sud - Quatre Sud-Africains blancs ont été accusés mardi de complot et de trahison pour avoir planifié une attaque contre la convention politique du Congrès national africain (ANC).

Les accusés ont comparu mardi devant un tribunal de Bloemfontein, la ville où se déroule actuellement la convention de l'ANC.

Ils avaient apparemment planifié d'utiliser des armes automatiques et des obus de mortier pour attaquer les leaders de l'ANC, dont le président sud-africain Jacob Zuma.

Un représentant de la police a révélé à l'Associated Press que les hommes avaient été arrêtés dimanche en différents endroits du pays. Il a confirmé qu'ils possédaient des armes, sans fournir plus de détails.

Les suspects appartiendraient à une organisation de droite. Les procureurs affirment que les enquêteurs ont enregistré des conversations téléphoniques et saisi des courriels et d'autres éléments de preuve.

On ne sait pas si les hommes représentaient une menace réelle pour la convention de l'ANC.

Certains groupes sud-africains extrémistes prônent un retour au régime raciste de l'apartheid.