NOUVELLES
18/12/2012 03:33 EST | Actualisé 17/02/2013 05:12 EST

Maroc: 3 à 6 mois de prison en appel pour huit militants pro-réformes (ONG)

Huit militants pro-réformes ont été condamnés mardi à des peines de trois à six mois de prison par une cour d'appel d'Agadir au Maroc, pour "participation à une manifestation non autorisée", a indiqué l'Association marocaine des droits humains (AMDH).

En première instance, ces militants du 20-Février, mouvement né l'an dernier dans le contexte du Printemps arabe, avaient écopé de huit à dix mois ferme. La cour d'appel a ramené ces jugements à six mois pour quatre d'entre eux et trois mois pour le reste du groupe, selon l'AMDH.

D'après le principal responsable de l'AMDH à Agadir (sud), Abdallah Idrissi, ces membres qui militent pour plus de reformes dans le royaume ont été arrêtés le 29 septembre, au lendemain d'une manifestation à laquelle ils avaient participé à Sidi Ifni, au sud d'Agadir, à environ 700 km de Rabat.

Parmi eux figurent deux membres de l'AMDH, a-t-il précisé.

Contacté par l'AFP, le ministère de la justice n'était pas joignable dans l'immédiat.

Selon un rapport de la Coalition marocaine des organisations de droits de l'Homme --qui regroupe 18 associations-- et le Conseil national pour l'appui du mouvement du 20-F (Cnam), plus de 70 militants du mouvement du 20-Février sont actuellement en prison.

sma/gk/tp