NOUVELLES
18/12/2012 05:58 EST | Actualisé 17/02/2013 05:12 EST

Le président irakien hospitalisé à Bagdad après un accident vasculaire cérébral

BAGDAD - Le président irakien Jalal Talabani a été placé aux soins intensifs d'un hôpital de Bagdad, mardi, après avoir subi un accident vasculaire cérébral, ont annoncé des responsables.

L'attaque subie par M. Talabani ajoute à l'incertitude sur l'avenir politique de l'Irak, un an après le départ des dernières troupes américaines.

La télévision irakienne et plusieurs responsables, dont le porte-parole du premier ministre, ont confirmé que le président avait subi un accident vasculaire cérébral, mais on ne connaît pas la gravité de son état pour l'instant.

Même si les pouvoirs de Jalal Talabani sont limités, il est respecté par de nombreux Irakiens et est considéré comme une personnalité unificatrice capable de s'élever au-dessus des rivalités tribales et religieuses qui divisent le pays. Connu pour son ton blagueur, M. Talabani, âgé de 79 ans, est activement impliqué dans la médiation de la crise en cours entre le gouvernement central et la minorité kurde, dont il est issu.

Lors d'une entrevue avec l'Associated Press, le ministre irakien des Affaires étrangères, Hoshyar Zebari, a nié les informations de certains médias locaux qui ont affirmé que M. Talabani était mort. M. Zebari et le bureau de M. Talabani ont déclaré que le président était dans un état stable.

Le premier ministre, Nouri al-Maliki, a rendu visite à M. Talabani à l'hôpital pour s'enquérir de son état de santé, a indiqué son porte-parole, Ali al-Moussawi.

Des soldats lourdement armés assignés à la garde présidentielle ont été déployés autour de Medical City, le plus grand complexe hospitalier de Bagdad, où le président est soigné. Plusieurs hauts responsables du gouvernement et députés ont afflué à l'hôpital pour prendre de ses nouvelles, mais leurs gardes du corps n'ont pas été admis à l'intérieur.

Le bureau de Jalal Talabani a précisé qu'il avait été conduit à l'hôpital lundi soir après avoir montré des signes d'une grande fatigue, mais la nouvelle a seulement été rendue publique mardi matin.

Des équipes médicales en provenance de l'Allemagne et du Royaume-Uni ont été dépêchées à Bagdad pour déterminer si l'état de M. Talabani est assez grave pour qu'il soit transporté à l'étranger afin d'être traité, a indiqué le vice-premier ministre Saleh al-Mutlaq.