NOUVELLES
18/12/2012 12:50 EST | Actualisé 17/02/2013 05:12 EST

Contrôle sur les armes: les lignes bougent aux Etats-Unis

Après la tuerie de Newtown, le débat sur le contrôle des armes aux Etats-Unis a changé de ton. Des démocrates et républicains pro-armes sont prêts à durcir la législation dans un pays où près de la moitié des foyers sont armés.

Voici les déclarations les plus marquantes depuis le drame.

- HONORER LES ENFANTS MORTS

"La seule manière d'honorer ces enfants morts est d'exiger une réglementation stricte des armes, un accès libre aux soins psychiatriques et la fin de la violence comme programme de politique publique."

(Le cinéaste Michael Moore, sur Twitter)

- EPIDEMIE NATIONALE

"La violence armée est une épidémie nationale. Une tragédie nationale qui exige plus que des mots. Il nous faut des mesures immédiates du président et du Congrès. Cela devrait être leur priorité."

(Le maire de New York, Michael Bloomberg)

- CHANGER

"Nous ne pouvons plus tolérer cela. Ces tragédies doivent prendre fin. Et pour y mettre fin, nous devons changer. Sommes-nous vraiment prêts à admettre que nous sommes impuissants face à un tel carnage, que les décisions politiques sont trop dures à prendre ?"

(Barack Obama, dimanche, lors d'une cérémonie oecuménique à Newtown)

- RADICAL ET DEFINITIF

"Cela va être radical. Et cela va être définitif. Et nous allons faire une liste pour interdire une centaine au moins de fusils d'assaut de type militaire."

(La sénatrice démocrate Dianne Feinstein au sujet de sa proposition de loi pour interdire les armes d'assaut)

- LES LOIS ET LES MENTALITES

"Dans les prochains jours et les prochaines semaines, nous allons entamer des discussions sensées et raisonnées sur la manière dont nous pouvons changer les lois et les mentalités qui permettent à cette violence de continuer à se développer."

(Le sénateur Harry Reid, chef de la majorité démocrate, connu pour ses positions pro-armement)

- BEBES MASSACRES

"Nous devons aller au-delà des mots, nous avons besoin d'action (...) Avant cela, nous n'avions jamais vu nos bébés massacrés."

(Le sénateur démocrate Joe Manchin, membre de la National Rifle Association, puissant lobby pro-armes)

- DIEU

"Les gens veulent de nouvelles lois. Mais c'est une affaire plus profonde, les lois ne peuvent rien y changer. Nous nous demandons pourquoi il y a tant de violence alors que nous avons systématiquement retiré Dieu de nos écoles."

(Mike Huckabee, ancien gouverneur républicain conservateur de l'Arkansas)

- UNE ARME SUR SOI, PARTOUT

"On devrait pouvoir avoir une arme sur soi partout au Texas. Nous devons tout faire pour que ce type de personnages malfaisants soient le plus bridés possible. (...) J'espère qu'après cela, Washington ne va pas réagir avec ses tripes."

(Rick Perry, gouverneur républicain du Texas)

- PLUS DE PISTOLETS, MOINS DE TUERIES

"Une seule politique a permis jusqu'ici de prévenir les carnages: la loi sur le port d'arme caché. Plus de pistolets, moins de tueries."

(Ann Coulter, avocate influente dans les milieux très conservateurs)

- TRISTE LOBBY

Sortant de son silence au 5e jour après le massacre, la National Rifle Association (NRA), le plus puissant lobby pro-armes aux Etats-Unis, a déclaré que ses membres étaient "bouleversés, attristés et (avaient) le coeur brisé par les meurtres horribles et insensés de Newtown".

rap-ag/jca/lor