NOUVELLES
17/12/2012 10:55 EST | Actualisé 16/02/2013 05:12 EST

Winnipeg: une centaines de personnes à une vigile pour une victime de Newtown

WINNIPEG - Environ 100 personnes ont bravé le froid pour prendre part à une veillée à la chandelle, lundi soir à Winnipeg, en souvenir de l'une des victimes du carnage dans une école primaire du Connecticut.

C'est avec des prières, des percussions autochtones et des réflexions silencieuses que la foule a rendu hommage à Ana Marquez-Greene, une fillette de six ans qui avait passé trois ans à Winnipeg avec sa famille avant de déménager aux États-Unis plus tôt cette année.

Sa mère, Nelba Marquez-Greene, travaillait comme thérapeute à l'Université de Winnipeg et son père, Jimmy Greene, enseignait la musique à l'université du Manitoba.

Alys-Lynne West, une amie de la famille, a décrit la résidence familiale à Winnipeg comme étant toujours remplie de musique et de danse.

Mme West et son mari, Steve, ont parlé à Mme Marquez-Greene plus tôt lundi. Elle a indiqué que cette dernière appréciait grandement l'appui et l'amour qu'elle a reçus de partout dans le monde, et que ces derniers, avec sa foi et ses amitiés, l'aidaient à surmonter l'épreuve.

Les parents d'Ana ont mis en ligne une vidéo de la fillette et de son frère aîné, Isaiah. Elle y chante un hymne tandis que son frère l'accompagne au piano, les deux enfants apparaissant excités.

«Nelba et Jimmy demandent que nous partagions largement cette vidéo. Que le monde connaisse les victimes, et non le tueur», a déclaré Mme West à la foule.

Isaiah était également à l'école primaire lors de la tuerie, vendredi, mais il n'a pas été blessé. Il espère que certains de ses amis de Winnipeg puissent venir au Connecticut pour assister aux funérailles de sa soeur.

Mme West a reçu une bonne nouvelle à cet effet après avoir accordé une entrevue à la télévision lundi. Une femme lui a téléphoné depuis l'Ontario pour offrir ses points de compagnie aérienne pour ces enfants.

Une deuxième veillée commémorative doit avoir lieu mardi soir à l'Université du Manitoba, à Winnipeg.