NOUVELLES
17/12/2012 08:09 EST | Actualisé 16/02/2013 05:12 EST

Un tweet au 9-1-1? Le CRTC revoit le service à l'ère des nouvelles technologies (SONDAGE)

PA
File photo dated 19/08/09 of the Twitter icon displayed on a laptop, as a senior police spokesman said today that there is no need for new laws to govern how the police deal with abuse of the social media website Twitter.

MONTRÉAL - Des messages textes, des vidéos et même des messages Twitter utilisés pour contacter le 9-1-1 sont parmi les nouvelles technologies que l'organisme de réglementation fédéral des télécommunications pourrait devoir considérer en évaluant les manières de bonifier le service d'urgence.

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) interroge les Canadiens, et en particulier le personnel des services d'urgence, sur la façon d'améliorer le service du 9-1-1 à la lumière des changements technologiques.

La prochaine génération de services 9-1-1 changera les règles du jeu, a fait valoir Lance Valcour, le directeur exécutif du Groupe d'intérêt canadien d'interopérabilité technologique, qui représente différents acteurs du monde des services d'urgence.

Actuellement, si l'on veut des services de 9-1-1, on doit avoir accès à un téléphone, a fait valoir M. Valcour. Mais à l'avenir, des vidéos, des photos et même des messages de réseaux sociaux pourraient être envoyés pour demander de l'aide d'urgence.

Le service de messages textes au 9-1-1 est actuellement à l'examen pour les besoins des personnes ayant des déficiences auditives et verbales.

Le CRTC a rappelé que des dizaines de milliers de Canadiens utilisent le 9-1-1 à chaque année. Dans un communiqué, le commissaire Tim Denton note qu'alors que les réseaux de télécommunications évoluent et adoptent de nouvelles technologies, tous ont un intérêt à s'assurer que le système réponde toujours aux besoins des Canadiens.

L'organisme a annoncé qu'il ferait des recherches sur les services du 9-1-1 à la lumière du fait que l'industrie des télécommunications se tourne vers des réseaux sans-fil de deuxième génération basés sur le protocole Internet. Il examinera les conclusions de la consultation publique d'ici la fin du mois du mai.

Selon l'analyste de télécommunications Mark Goldberg, le CRTC devrait réexaminer le 9-1-1 à l'ère des médias sociaux et se questionner si le service devrait accepter les courriels, ou encore s'il devrait mettre en place un site Internet ou lancer une application.