NOUVELLES
17/12/2012 03:52 EST | Actualisé 16/02/2013 05:12 EST

Maroc: le FMI assure que "beaucoup" reste à faire contre le chômage

L'économie du Maroc repose sur des bases "solides" mais le pays doit encore "faire beaucoup" contre le chômage des jeunes, a indiqué le Fonds monétaire international lundi.

"La solidité des fondamentaux économiques du Maroc et les politiques globalement saines qu'il a mises en oeuvre ont contribué (...) à de robustes résultats macroéconomiques", affirme le FMI dans un communiqué publié à l'issue d'une mission de deux semaines dans le pays.

Depuis début août, le Maroc bénéficie auprès du Fonds d'une ligne de crédit "de précaution" de 6,2 milliards de dollars pour faire face aux "chocs extérieurs" mais auquel le pays ne souhaite pas avoir recours pour le moment.

L'économie marocaine a été "mise à l'épreuve" par la crise en Europe et le renchérissement des prix du pétrole et des produits alimentaires, selon le FMI qui rappelle que le pays devrait connaître une croissance économique d'"environ 3%", contre 5% en 2011, avec un chômage des jeunes "particulièrement élevé".

"Il reste encore beaucoup à faire pour réduire le chômage, notamment chez les jeunes, et améliorer davantage les indicateurs sociaux tels que le taux d'alphabétisation et l'égalité d'accès aux infrastructures de base et aux services de santé et d'éducation", écrit le FMI.

Le taux de chômage chez les 15-29 ans atteint environ 30% dans le royaume, d'après un récent rapport de la Banque mondiale.

Le Fonds recommande notamment au pays de stabiliser ses finances publiques, notamment en réduisant les dépenses, afin de dégager les "marges de manoeuvre" nécessaires pour améliorer la protection sociale et investir davantage dans le "capital humain".

jt/sl/bdx