NOUVELLES
17/12/2012 06:58 EST | Actualisé 16/02/2013 05:12 EST

L'explosion d'une mine abandonnée tue dix jeunes villageoises afghanes

KABOUL - Une explosion a tué dix jeunes Afghanes qui ramassaient du bois près de leur village de l'est de l'Afghanistan lundi matin, a annoncé un responsable.

La police pense que la déflagration a été provoquée par une mine installée il y a des années, qui aurait explosé quand l'une des filles a marché dessus dans un champ. Au moins une mine ancienne a été découverte à proximité, a indiqué un porte-parole des autorités provinciales, Hazrat Mashreqiwal. L'explosion ne s'est pas produite près d'une route ou d'une cible évidente comme c'est généralement le cas, a-t-il souligné.

Les filles tuées étaient âgées de 9 à 13 ans et étaient toutes originaires du village de Dawlatzai, selon Mohammed Seddiq, responsable gouvernemental du district de Chaperhar, dans la province de Nangarhar. Deux autres jeunes filles ont été grièvement blessées et sont hospitalisées dans un état critique, a indiqué M. Seddiq, joint par téléphone par l'Associated Press.

L'Afghanistan reste l'un des pays les plus minés du monde, malgré des années d'efforts de nettoyage. De nombreuses mines datant des années 1990 sont toujours présentes dans les régions rurales et sont découvertes seulement quand elles sont déclenchées accidentellement.

Quelques heures après cet incident, une voiture piégée a explosé devant les bureaux d'un sous-traitant militaire américain à Kaboul, faisant des dizaines de blessés, dont des Américains.

Selon le responsable de la sécurité de la firme Contrack, dont le siège social se trouve en Virginie, un kamikaze s'est approché du mur extérieur de l'enceinte avec sa voiture, avant de se déclencher ses explosifs.

La police afghane n'était pas en mesure de dire s'il s'agissait d'un attentat-suicide ou d'une voiture piégée déclenchée à distance.

Un porte-parole du ministère de l'Intérieur a déclaré que l'attaque avait fait au moins un mort. On ne sait pas pour l'instant s'il s'agit du kamikaze ou d'une autre personne.

Les talibans ont revendiqué l'attentat dans un courriel transmis aux journalistes.