NOUVELLES
17/12/2012 05:22 EST | Actualisé 16/02/2013 05:12 EST

Le président iranien Ahmadinejad annule une visite officielle en Turquie

Mahmoud Ahmadinejad a annulé une visite officielle en Turquie prévue lundi, ont annoncé les services du président iranien au lendemain d'un avertissement de Téhéran à Ankara sur le déploiement prochain de missiles Patriot le long de la frontière syrienne.

M. Ahmadinejad avait été invité par la Turquie à participer à la commémoration de la mort du poète et théologien persan du 13e siècle, Djalal al-Din Roumi, à Konya (centre), la ville où il est décédé.

En marge des cérémonies, il devait également s'entretenir avec le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, selon les médias iraniens.

La visite a été annulée en raison d'un "agenda chargé" de M. Ahmadinejad, a précisé l'agence Mehr, citant le chef de la section des Affaires internationales de la présidence, Mohammad Reza Forghani.

L'annonce de l'annulation de cette visite intervient au lendemain d'un avertissement à la Turquie du chef de la diplomatie iranienne, Ali Akbar Salehi, qualifiant de "provocation" le déploiement des batteries de missiles Patriot américains à la frontière syrienne et menaçant de résultats "imprévus".

Samedi, le chef d'état-major des forces armées iraniennes, le général Hassan Firouzabadi, avait déjà considéré que ce déploiement faisait partie "des plans pour une guerre mondiale" ourdis par "les pays occidentaux".

A la demande de la Turquie, les Etats-Unis, l'Allemagne et les Pays-Bas vont déployer des batteries de missiles Patriot, dans le cadre de l'Otan, pour renforcer les défenses du pays à sa frontière avec la Syrie, en proie à un conflit meurtrier depuis 21 mois.

Les relations entre l'Iran et la Turquie se sont dégradées ces derniers mois en raison du conflit en Syrie. Téhéran est le principal allié régional du président syrien Bachar al-Assad alors qu'Ankara a pris fait et cause pour les rebelles.

str-fpn/cyj/lma/fc