NOUVELLES
17/12/2012 06:45 EST | Actualisé 16/02/2013 05:12 EST

Iran: baisse de 50% des revenus pétroliers à cause des sanctions (ministre)

Les revenus pétroliers de l'Iran sont en baisse de 50% à cause des sanctions internationales imposées en raison du programme nucléaire controversé de Téhéran, a admis le ministre de l'Economie Shamseddin Hosseini, cité lundi par les médias iraniens.

"L'Iran fait face à une baisse de 50% de ses revenus pétroliers à cause des sanctions", a déclaré M. Hosseini à la télévision d'Etat, selon le quotidien Jomhuri Eslami, imputant cette baisse aux problèmes rencontrés par l'Iran pour rapatrier ses pétrodollars.

Les dirigeants iraniens affirment depuis l'été que le pays est dans une situation de "guerre économique" en raison d'un embargo bancaire et pétrolier mis en place depuis deux ans par les Etats-Unis et l'Union européenne pour obliger l'Iran à donner des garanties sur son programme nucléaire. L'Iran, soupçonné de vouloir se doter de l'arme atomique sous couvert d'un programme nucléaire civil, nie catégoriquement ces accusations.

Selon l'Agence internationale de l'Energie, les exportations de brut iranien étaient estimées à 1,3 million de barils/jour en novembre, soit un million de moins que l'année dernière à la même période.

Cette chute est la conséquence de l'embargo sur le pétrole iranien décidé par l'Union européenne au début de l'année et de la baisse des achats des principaux clients asiatiques de l'Iran sous la pression des Etats-Unis.

Plusieurs députés ou membres du gouvernement iraniens ont déjà estimé que cette baisse de recettes aurait un impact sur le prochain budget de l'Etat (qui débute le 21 mars 2013).

Début septembre, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad avait lui-même admis que l'Iran avait "des problèmes" pour vendre son pétrole à cause des sanctions.

mod-cyj/lma/sw