NOUVELLES
17/12/2012 06:37 EST | Actualisé 16/02/2013 05:12 EST

Coupe du monde - Messieurs - Madonna di Campiglio: sur la piste des géants

Le slalom nocturne de Madonna di Campiglio, qui renoue mardi avec la Coupe du monde après 7 ans d'absence, affiche à son palmarès le gotha du ski alpin, de quoi inspirer l'Autrichien Marcel Hirscher et consorts.

Ingemar Stenmark, le skieur aux 86 victoires-record en Coupe du monde, s'y détache avec huit succès, dont cinq en slalom.

C'est d'ailleurs au pied du Canalone Miramonti, la piste qui fait face au superbe massif des Dolomites de Brenta, que le Suédois avait remporté à 19 ans, en 1975, son premier succès de Coupe du monde.

D'autres personnages du Grand cirque blanc s'y sont illustrés, dont les Italiens Gustavo Thöni et Alberto Tomba.

Vainqueur de la Coupe du monde la saison dernière, Hirscher occupe la 3e place au classement général au tiers de l'exercice en cours, derrière le Norvégien Aksel Lund Svindal, roi de la vitesse, et l'Américain Ted Ligety, qui survole le slalom géant.

Dans ce contexte, le slalom reste la discipline la plus ouverte par la densité des spécialistes en mesure d'accrocher un +top 3+.

Hirscher a pour sa part inscrit six podiums pour autant d'épreuves techniques disputées jusqu'à présent. "Un 7e à la suite, ce serait parfait", souligne le Salzbourgeois. Et de rappeler: "J'ai gagné une seule fois cette saison (en géant à Val d'Isère). En Autriche, on commence à s'impatienter."

Le Suédois Andre Myhrer, détenteur du globe de cristal de la spécialité, l'Allemand Felix Neureuther et le jeune Français Alexis Pinturault, vainqueur à Val d'Isère, sont autant d'alternatives à Hirscher pour la victoire.

"Je suis plus en confiance qu'en géant. Le matériel, en slalom, je le connais. Madonna, j'y avais couru en Coupe d'Europe (2009, éliminé en seconde manche, ndlr). C'est un profil plus varié qu'à Val d'Isère. En slalom, la glace c'est très bien. Je suis un peu plus habitué (qu'en géant). On n'a fait que ça à Tignes", remarque Pinturault, blessé l'été dernier à la cheville gauche.

La station du Trentin accueille aussi la grande rentrée du Français Jean-Baptiste Grange, le champion du monde de slalom, remis d'une deuxième opération au genou droit fin mars.

Annoncés comme des épouvantails à Levi puis à Val d'Isère, les Italiens ont pourtant été absents des podiums. La pente et la glace sont de nature à les remettre sur le bon rail, notamment le champion olympique Giuliano Razzoli.

L'Emilien est d'autant plus motivé qu'il fête ce mardi ses 28 ans.

Le programme:

Mardi: slalom (1re manche à 17h45/16h45 GMT, seconde à 20h45/19h45 GMT)

asc/bvo