NOUVELLES
17/12/2012 05:48 EST | Actualisé 16/02/2013 05:12 EST

Baird envoie une lettre demandant la clémence d'un Canadien condamné à mort

CALGARY - Le gouvernement canadien a envoyé une lettre au gouverneur du Montana lui demandant d'épargner la vie de Ronald Smith, condamné à la peine de mort.

La lettre en date du 10 décembre à été acheminée par le ministre des Affaires étrangères John Baird au gouverneur sortant du Montana Brian Schweitzer. Elle est presque identique à celle envoyée il y a un an au conseil du pardon et des libérations conditionnelles du Montana, alors que l'homme originaire de l'Alberta y avait une audience de clémence, qui lui avait été refusée.

Le document indique clairement que la Cour fédérale a ordonné au gouvernement fédéral canadien d'appuyer la campagne de Ronald Smith pour obtenir la clémence.

Dans la lettre, M. Baird explique que le gouvernement du Canada demande à ce que l'on accorde la clémence au détenu pour des raisons d'ordre humanitaire. Il ajoute que le gouvernement fédéral condamne les crimes violents et que la lettre ne devrait pas être interprétée comme passant un jugement sur la conduite de Ronald Smith.

Le Canadien se trouve dans les couloirs de la mort depuis qu'il a avoué avoir commis les meurtres de Thomas Running Rabbit et Harvey Madman Jr. près de East Glacier, au Montana, en 1982.

Le gouvernement Harper a initialement refusé d'offrir son appui à Ronald Smith dans son combat pour obtenir la clémence, soutenant qu'il avait été condamné dans un pays démocratique. Mais la Cour fédérale a tranché qu'Ottawa devait se soumettre à la pratique de longue date d'intervenir pour les Canadiens condamnés à mort dans d'autres pays.