NOUVELLES
17/12/2012 05:38 EST | Actualisé 16/02/2013 05:12 EST

Après Newtown, des démocrates veulent interdire les fusils d'assaut

Les projets de réformes visant à interdire les fusils d'assaut se précisaient lundi, trois jours après le massacre de l'école de Newtown, avec deux démocrates détaillant leurs propositions de loi.

La vente, le transfert, la fabrication et l'importation d'une centaine de modèles d'armes d'assaut seraient interdits, selon une proposition de loi de la sénatrice Dianne Feinstein annoncée lundi. La liste inclut des fusils et pistolets semi-automatiques.

Les chargeurs de plus de 10 balles seraient aussi prohibés, selon ce texte qui sera présenté au premier jour de la prochaine session du Congrès, le 3 janvier et qu'a détaillé la sénatrice dans un communiqué.

Les chances de passage de ce texte dépendent toutefois du soutien que choisiront d'apporter les nombreux élus proches du puissant lobby des armes, la NRA, au Congrès, et notamment les chefs républicains de la Chambre des représentant, sans l'accord desquels aucun texte ne peut même atteindre l'hémicycle.

Au Sénat, les "amis" de la NRA --démocrates et républicains-- disposent d'une capacité de blocage qui ne sera surmontée que si un nombre conséquent d'élus décide de rompre avec le groupe de pression.

Seules les nouvelles armes seront concernées. Les propriétaires actuels pourront conserver leurs armes même si elles figurent dans la liste interdite. Le texte exemptera aussi plus de 900 modèles utilisés pour la chasse ou le sport, ainsi que des armes antiques et manuelles.

Certains Etats ont déjà mis en place des restrictions comparables au niveau local, mais cette loi fédérale, si elle était votée, s'appliquerait à tout le territoire, même dans les Etats où l'achat d'armes semi-automatiques est aujourd'hui légal.

"Je suis en train de rassembler le soutien nécessaire à cette loi au Sénat et à la Chambre des représentants", a déclaré la sénatrice, déjà à l'origine de la loi similaire de 1994, qui n'avait pas été renouvelée en 2004.

Un autre sénateur, Frank Lautenberg, a annoncé un autre texte lundi visant à interdire la fabrication et la vente des chargeurs d'une capacité supérieure à 10 balles, comme c'était le cas entre 1994 et 2004.

ico/jca