NOUVELLES
16/12/2012 02:41 EST | Actualisé 15/02/2013 05:12 EST

Syrie: retrait de l'armée d'une académie militaire attaquée par les rebelles

L'armée syrienne s'est complètement retirée dimanche d'une école d'infanterie, une des plus grandes académies militaires de Syrie, attaquée par les rebelles dans le Nord, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Les troupes sont toutefois toujours massées sur des barrages à proximité de l'école d'infanterie, dont les rebelles ont pris samedi le contrôle aux deux-tiers, a précisé à l'AFP le directeur de cette ONG basée au Royaume-Uni, Rami Abdel Rahmane.

Le quotidien al-Watan, proche du pouvoir, affirmait dimanche que l'armée y avait opéré "un retrait tactique en attendant les renforts".

Dans le même temps, "les unités de l'armée avancent toujours en direction de la prison centrale d'Alep encerclée par les hommes armés, tentant de lever le siège pour parvenir à l'école d'infanterie", a ajouté le journal.

Samedi, une quarantaine de rebelles et de soldats avaient péri dans de violents combats, au cours desquels l'armée avait envoyé par hélicoptères des hommes de la Garde républicaine, selon l'OSDH.

Les rebelles assiégeaient depuis trois semaines l'école d'infanterie, selon cette organisation qui s'appuie sur un large réseau de militants et de sources médicales, civiles et militaires.

kam-sbh/tg/sw