NOUVELLES
16/12/2012 12:11 EST | Actualisé 15/02/2013 05:12 EST

Syrie: Abbas réclame l'arrêt des bombardements sur les camps palestiniens

Le président palestinien Mahmoud Abbas a appelé dimanche à l'arrêt immédiat des bombardements sur les camps palestiniens en Syrie, après un raid meurtrier de l'aviation syrienne sur le camp palestinien de Yarmouk, dans le sud de Damas.

"Nous appelons toutes les parties belligérantes en Syrie à épargner les Palestiniens et leurs camps en Syrie", a déclaré M. Abbas dans un communiqué diffusé par l'agence officielle palestinienne WAFA.

Il a ajouté que les bombardements contre les camps devaient "cesser immédiatement."

"Nous exhortons aussi la communauté internationale à prendre des mesures immédiates pour protéger notre peuple en Syrie", a-t-il plaidé, en précisant que les Palestiniens n'étaient "pas impliqués" dans le conflit.

De son côté, le mouvement islamiste Hamas a qualifié de "crime" le raid aérien du camp de Yarmouk "qui a fait de très nombreux martyrs et blessés, terrorisé des populations innocentes et déplacé beaucoup d'habitants du camp".

"Nous condamnons fermement la poursuite des opérations, des agressions et des bombardements contre les camps palestiniens en Syrie", a affirmé Izzat al-Rishq, un membre du bureau politique du Hamas en exil, sur sa page Facebook.

L'aviation syrienne a bombardé dimanche pour la première fois en 21 mois de conflit le camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk à Damas, franchissant une nouvelle étape dans sa guerre pour chasser les rebelles de la capitale.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), au moins huit civils ont été tués dans le raid qui a visé, d'après des habitants, une mosquée où quelque 600 déplacés avaient trouvé refuge.

Sur une vidéo mise en ligne par des militants, on voit plusieurs corps ensanglantés et déchiquetés devant l'entrée de cette mosquée.

Les Palestiniens sont divisés sur la question du conflit syrien, certains ayant pris les armes avec les rebelles et d'autres avec les forces pro-régime.

Yarmouk abritait 150.000 réfugiés avant d'être gagné par les violences ces derniers mois. Selon l'UNRWA, 520.000 Palestiniens vivent en Syrie, dont 400.000 à Damas et dans sa région.

na-sah-agr/cnp