NOUVELLES
16/12/2012 10:08 EST | Actualisé 15/02/2013 05:12 EST

Ski acrobatique: la montréalaise Kaya Turski n'a pas perdu sa touche

BRECKENRIDGE, États-Unis - La skieuse acrobatique montréalaise Kaya Turski et championne des X-Games en slopestyle a dominé la finale du Dew Tour, dimanche, présenté à Breckenridge au Colorado.

Ce n'est pas dans des conditions très faciles que les finalistes se sont élancées sur la piste. Les skieuses ont dû composer avec de forts vents et une visibilité très faible causée par des nuages très bas et des chutes de neige.

«C'était effrayant, surtout à cause du vent, a avoué Turski. Ce n'était pas évident pour nos sauts, car il fallait garder le contrôle de notre vitesse.»

Troisième de la demi-finale disputée samedi, l'athlète de 24 ans a montré ce dont elle était capable en finale dimanche, en obtenant 87,25 points lors de sa première descente.

«Je crois que j'ai réussi une bonne combinaison de mes sauts et sur les rails, ce qui m'a permis de me démarquer, a-t-elle déclaré. Je suis contente de ma victoire dans ces conditions.»

Yuki Tsubota, de la Colombie-Britannique, a fini deuxième après avoir mérité 72,25 points à son deuxième passage devant les juges, tandis que l'Australienne Anna Segal a obtenu le troisième rang grâce à une récolte de 56,75 points à sa première descente.

Le Dew Tour fait partie des cinq épreuves de slopestyle de la saison, comptant dans le processus de sélection olympique de l'équipe canadienne de ski acrobatique en vue des Jeux de Sotchi en 2014.

Pour assurer sa pré-qualification, Turski devra encore monter sur le podium lors de deux des quatre autres compétitions qui ont été retenues cette saison. Une de ces médailles doit impérativement être remportée lors de l'épreuve test de Sotchi en février, ou aux Championnats du monde de la FIS, en mars.

«C'est sûr que j'aimerais me qualifier plus tôt que tard, a-t-elle évoqué. Ça me permettrait de me concentrer ensuite sur mon entraînement en vue des Jeux.»

Houle et Bellemare finalistes

Les conditions climatiques à Breckenridge n'étaient guère mieux lorsque ce fut au tour des hommes de s'élancer sur la piste pour la finale de ski slopestyle, où deux Québécois faisaient partie des 12 athlètes retenus pour la finale. Jean-François Houle et Alex Bellemare se sont respectivement classés huitième et 11e.

L'Australien Russ Henshaw (84,50 points) est monté sur la plus haute marche du podium en devançant le Norvégien Andreas Håtveit (84,50 points) et le Suédois Henrik Harlaut (80,00 points).

«C'était difficile, a affirmé l'entraîneur québécois Jean-François Cusson. La seule façon de gagner aujourd'hui (dimanche), c'était d'être chanceux ou d'être assez lourd pour ne pas prendre dans le vent. Il y a plusieurs athlètes qui se sont blessés.»

Après avoir chuté en milieu de parcours à sa première descente, Houle a obtenu 60,50 points en deuxième manche. Resté debout sur ses skis tout au long du parcours, le skieur de Stoneham s'est accroché à l'atterrissage de son saut tout juste avant de franchir la ligne d'arrivée, ce qui lui a coûté cher.

«Je suis un peu déçu de mon résultat, mais je suis content de m'être rendu jusqu'en finale, a raconté Houle. Ça fait du bien de voir que je suis toujours dans la 'game' et j'ai hâte à la prochaine compétition.»

Alex Bellemare, de Saint-Boniface en Mauricie, a quant à lui chuté à ses deux passages en piste. Sa meilleure note, 29,50 points, obtenue à sa première présence, l'a placé au onzième échelon.

«Alex était tout simplement trop petit et trop léger pour des conditions comme celles d'aujourd'hui, a expliqué Cusson. C'est dommage, car il avait une très belle descente technique à présenter.»

Les skieurs seront de retour en action au début du mois de janvier à l'occasion d'une étape de la Coupe du monde, qui aura lieu à Copper Mountain, au Colorado.