NOUVELLES
16/12/2012 01:44 EST | Actualisé 15/02/2013 05:12 EST

Newtown: une église évacuée, un périmètre de sécurité installé (police)

Une église de la ville de Newtown, où se recueillaient des fidèles à la mémoire des personnes tuées dans la fusillade de vendredi, a été évacuée dimanche et la police a installé un périmètre de sécurité alentour, a-t-on indiqué de source policière.

Alors que le président Barack Obama était attendu dans la soirée à Newtown, l'église catholique Sainte Rose de Lima, où des centaines de fidèles avaient convergé tôt pour se recueillir à la messe dominicale, a été évacuée, la police ciblant apparemment une maison située juste à côté alors que les cloches sonnaient sans discontinuer, a également constaté l'AFP.

"L'église a été évacuée", a déclaré un policier devant l'édifice, entouré de véhicules de police et d'une équipe d'intervention.

"C'était au milieu de la messe. Ils ont juste demandé à tout le monde de sortir en raison d'une menace. L'église était pleine", a témoigné Anne, originaire de Hartford et qui se trouvait à l'intérieur au moment de l'évacuation.

Peu après l'alerte a été levée mais l'église est restée fermée.

"Il n'y a plus de danger à l'église. Un coup de téléphone a inquiété la police, c'était assez crédible pour faire évacuer les lieux et vérifier", a expliqué de son côté Brian Wallace, porte-parole du diocèse.

"L'édifice a été fermé pour l'après-midi, juste pour ramener un certain calme", a-t-il ajouté. La messe prévue dimanche soir dans cette église a été annulée.

Des centaines d'habitants de Newtown se sont recueillis dans les églises de la ville dimanche pour prier pour les vingt enfants et 6 adultes tués dans la fusillade dans l'école primaire Sandy Hook vendredi.

C'est déjà à l'église catholique Sainte Rose de Lima que s'était tenue vendredi l'une des premières cérémonies en mémoire des victimes.

L'église avait été fermée aux dizaines de reporters qui ont déferlé sur la ville après le drame. "La situation est extrêmement tendue, c'est pourquoi nous ne voulons ni journalistes ni caméras ici", a aussi souligné Brian Wallace.

Des offices dominicaux ont réuni les habitants bouleversés dans les églises de la ville, comme la Saint John's Episcopal Church et la United Methodist Church, à quelques encablures de l'école primaire de Sandy Hook.

mar/bdx/chv