NOUVELLES
16/12/2012 02:30 EST | Actualisé 14/02/2013 05:12 EST

L'Iran met en garde la Turquie contre l'aide occidentale

Un commandant militaire iranien de haut niveau a prévenu la Turquie samedi contre l'installation de systèmes antimissiles de l'OTAN sur son territoire, disant qu'un tel geste pourrait mener à un conflit avec la Syrie.

Les remarques du chef d'état-major de l'armée, le général Hassan Firouzabadi, ont été diffusées à la télévision d'État un jour après que le Pentagone eut annoncé l'envoi de deux batteries de missiles Patriot et 400 troupes en Turquie, dans le cadre d'une force de l'OTAN plus importante pour protéger le territoire turc de potentielles attaques de missiles syriens.

Le général iranien a estimé que le déploiement des Patriot avait pour but de protéger Israël d'attaques de missiles iraniens et de prévenir une potentielle défense militaire russe de la Syrie.

Il a continué en disant que les missiles Patriot faisaient partie de la ligne de défense des Zionistes et un résultat des préoccupations de l'Occident sur les missiles iraniens et la présence de la Russie pour défendre la Syrie.

Et dans un communiqué publié séparément sur le site Internet de la télévision d'État, le général a fait valoir que les pays occidentaux approuvaient le déploiement de missiles à la frontière de la Turquie et de la Syrie dans le cadre de leur conception d'une guerre mondiale.

L'Iran et la Russie sont deux des alliés principaux du régime de Damas. Téhéran fournit un soutien militaire et politique au régime du président syrien Bachar Al-Assad depuis des années, et a continué de le soutenir depuis le début du soulèvement contre le régime en mars 2011.

Un nombre d'obus syriens ont atterri en Turquie depuis le début du conflit en mars 2011. La Turquie a condamné le régime Al-Assad et accueilli des réfugiés syriens.

Ankara est particulièrement inquiète que le président syrien devienne assez désespéré pour utiliser l'arme chimique.


Associated Press

PLUS: