NOUVELLES
16/12/2012 12:53 EST | Actualisé 15/02/2013 05:12 EST

Les habitants de Newtown traumatisés se recueillent dans les églises

Par une journée maussade et froide, les habitants de Newtown, la petite ville de Nouvelle-Angleterre traumatisée par une des pires fusillades des Etats-Unis, se sont recueillis dans les églises dimanche en mémoire des enfants et adultes de la commune ayant péri dans la tragédie.

L'église catholique Sainte Rose de Lima, où des centaines de fidèles ont convergé dès les premières heures de la journée, a été évacuée au milieu de la messe dominicale en raison d'une menace "crédible". L'alerte a rapidement été levée mais l'édifice devait rester fermé pour le reste de l'après-midi.

C'est dans cette église que s'était déjà tenue vendredi l'une des premières cérémonies en mémoire des vingt enfants et des six femmes froidement abattus par un tueur dans leur école primaire de Sandy Hook.

Les habitants "sont détruits", confie à l'AFP Rosty Slabicky, bénévole de la Croix Rouge qui assistait à la messe. "Pas seulement les familles, mais aussi les personnels d'urgence, tous vivent le drame de façon très personnelle et émotionnelle", dit-il.

"C'est très difficile de se concentrer dans l'église", raconte Michelle Garraty, une mère de trois enfants, "tout ce que je voulais c'est tenir fort mes enfants dans mes bras", déclare cette quadragénaire, qui dit être là "seulement pour entourer les gens et soutenir tout le monde".

A la mi-journée, l'église a été évacuée en raison d'un "coup de téléphone qui a inquiété la police, c'était assez crédible pour faire évacuer les lieux et vérifier", a expliqué Brian Wallace, porte-parole du diocèse.

"C'était au milieu de la messe. Ils ont juste demandé à tout le monde de sortir en raison d'une menace. L'église était pleine", a témoigné Anne, une des fidèles qui se trouvait dans l'église au moment de l'évacuation.

L'église a été fermée pour la journée pour rétablir une impression de calme, a ajouté Brian Wallace.

Au milieu des bois, des collines et des rivières, la petite ville aux 27.000 âmes était jusqu'ici épargnée par la violence des grandes villes. Mais depuis le choc de la tragédie, l'heure est au recueillement.

"La ville se rassemble et prie", confesse Rosty Slabicky.

Les habitants s'arrêtent devant l'arbre de Noël de la commune, improvisé en lieu de pèlerinage, prient quelques minutes et font le signe de croix alors que quelques flocons de neige commencent à tomber. Une femme d'une quarantaine d'années s'agenouille au milieu des nounours, des lettres manuscrites et des bougies qui déjà s'amoncellent au pied du sapin, puis éclate en sanglots.

A la différence de vendredi, l'église Sainte Rose de Lima est fermée aux dizaines de reporters qui ont déferlé sur la ville après le drame. "La situation est extrêmement tendue, c'est pourquoi nous ne voulons ni journalistes ni caméras ici", explique encore le porte-parole du diocèse.

"Nous comptons sur votre respect pour les familles, maintenant et demain", lance aux journalistes un habitant de Newtown, Ray Gallagher. Particulièrement "pour les deux prochains jours" quand seront organisés les funérailles des vingt enfants, qui étaient âgés de 6 et 7 ans, et des six enseignantes ou membres de l'encadrement de l'école.

D'autres offices dominicaux ont réuni les habitants bouleversés dans les églises de la ville, comme la Saint John's Episcopal Church et la United Methodist Church, à quelques encablures de l'école primaire de Sandy Hook.

Dans la petite église de Trinity Episcopal Church, une vingtaine de fidèles ont assisté à la messe, a constaté l'AFP.

Non loin de là, des petits arbres de Noël plantés tout au long de la rue qui mène à l'école servent aussi de lieux de recueillement. "C'est pour nos enfants", dit une femme en accrochant une guirlande à l'un des sapins.

En moins de vingt minutes, Adam Lanza, 20 ans, a exécuté vendredi vers 09H30 les enfants et les enseignantes de deux classes de CP, ainsi que la directrice et la psychologue de l'école, avant de se donner la mort. Il avait auparavant tué sa mère à son domicile à Newtown.

mar-chv/bdx