NOUVELLES
16/12/2012 04:59 EST | Actualisé 14/02/2013 05:12 EST

La Corée du Nord défie le monde un an après la mort de Kim Jong Il

PYONGYANG, Corée du Nord - Le décollage controversé mais réussi d'une fusée de la Corée du Nord, permettant d'envoyer un satellite dans l'espace, est vu par les autorités du pays comme étant la preuve d'un leadership fort de Kim Jong Un, un an après la mort de son père.

Ce tir de fusée a été vivement dénoncé par le Conseil de sécurité des Nations unies alors que Pyongyang revendique son droit d'accès à l'espace.

En Corée du Nord, cette action est perçue comme une forme de continuité avec l'ancien régime dirigé par Kim Jong Il.

Dimanche, dans un climat très solennel, Kim Jong Un a rejoint les plus hauts dirigeants politiques et militaires de son pays pour un service commémoratif au stade couvert de Pyongyang pour célébrer la mémoire son père, décédé le 17 décembre 2011.

Des journalistes de l'agence Associated Press étaient parmi les rares membres des médias étrangers ayant un accès aux lieux. Des soldats armés montaient la garde à l'extérieur.

Cet événement marque le début des cérémonies commémoratives en Corée du Nord.

Le lancement en orbite de mercredi dernier aurait donc été fait «en l'honneur» de Kim Jong Il, défiant ainsi les avertissements de la communauté internationale qui voit plutôt dans cette manoeuvre un test de lancement de missiles.