NOUVELLES
16/12/2012 01:37 EST | Actualisé 15/02/2013 05:12 EST

Des attentats contre des chiites tuent au moins 8 personnes en Irak

BAGDAD - Des attentats à la bombe ont frappé deux villes du nord de l'Irak, tuant au moins huit personnes, dimanche.

Ces attaques soulèvent des inquiétudes sur la possibilité de voir des extrémistes tenter d'exploiter les tensions ethnique dans ce pays.

Une série d'explosions a frappé des immeubles appartenant aux chiites dans la ville de Kirkouk. Selon le major Imad Qadir, responsable de la sécurité à l'hôpital de la ville, six personnes ont été tuées et 36 autres ont été blessées. Personne n'a revendiqué les attentats.

Le brigadier Turhan Khalil, de la police de Kirkouk, a dit que les attentats sont survenus à quelques minutes d'intervalle. Ils visaient deux mosquées chiites et une station de télévision identifiée au groupe religieux.

La ville de Kirkouk est située à 290 km au nord de Bagdad. Elle abrite des communautés arabe, kurde et turkmène. Tous se livrent une forte concurrence pour contrôle cette région riche en ressources pétrolières.

Plus tôt, une bombe a éclaté près des bureaux de l'Union patriotique du Kurdistan, le parti du président irakien Jalal Talabani, à Julula, tuant deux personnes et en en blessant cinq autres.

PLUS:pc