NOUVELLES
15/12/2012 05:12 EST | Actualisé 14/02/2013 05:12 EST

La recrue David Wilson est la nouvelle vedette des Giants de New York

EAST RUTHERFORD, États-Unis - Alors que les partisans des Giants de New York célèbrent le brio de la nouvelle étoile de l'équipe, les coéquipiers et les entraîneurs de David Wilson parlent plutôt de ses célébrations dans la zone des buts.

Ce qu'ils veulent voir, c'est la recrue transporter le ballon jusque dans la zone des buts comme il l'a fait trois fois dimanche dernier lors de la victoire des siens face aux Saints de La Nouvelle-Orléans.

Ce qu'ils ne veulent pas voir, c'est la recrue effectuer des sauts périlleux arrière afin de célébrer ses touchés.

«Je lui ai dit d'arrêter de faire ça», a indiqué le capitaine de la défensive des Giants Justin Tuck, hochant la tête et ricanant après qu'on lui ait dit que Wilson prétend avoir maîtrisé ce saut à l'âge de trois ans. «Tout le monde sait qu'il est très athlétique, mais nous ne voulons pas qu'il se blesse en voulant impressionner la foule.»

Wilson, qui a été nommé joueur de la semaine dans la NFL, est devenu une sensation sur internet et on peut voir ses sauts périlleux sur YouTube. Et il n'est pas très difficile de trouver les images de ses exploits face aux Saints puisque Wilson n'avait presque pas été utilisé auparavant.

La recrue a récolté un total de 327 verges de gains contre les Saints, un record d'équipe, dont 227 sur des retours de bottés de reprise. Il en a effectué un de 97 verges après que les Giants eurent concédé le premier touché de la rencontre.

Il a aussi inscrit des touchés sur des courses de 52 et six verges. Et à chaque fois, il a effectué un saut périlleux arrière en guise de célébration.

Il ne s'agissait pas seulement de touchés impressionnants, mais de touchés enlevants pour l'entraîneur-chef Tom Coughlin. Mais après...

«Question suivante», a rétorqué Coughlin quand on lui a posé une question sur les sauts. «Vous n'allez pas m'avoir avec ça.»

On croyait que Wilson, un choix de premier tour, allait devenir un joueur clé chez les Giants grâce à sa vitesse, son agilité et sa fougue. Ce qu'on n'avait pas prévu, c'était sa tendance à échapper le ballon.

Après avoir commis quelques échappés lors des matchs préparatoires et en début de saison, il a rapidement été mis de côté par les entraîneurs de l'équipe.

Il a toutefois impressionné tout le monde chez les Giants en continuant à s'entraîner sérieusement, en étudiant les jeux et en attendant son tour.

«Pendant tout ce temps, je me suis préparé en travaillant fort afin d'être prêt quand on allait appeler mon numéro, a dit Wilson. Ça s'est produit lors du dernier match et je crois avoir bien fait. Je vais continuer à travailler fort et à aller de l'avant et m'améliorer puisque la saison achève. Je veux certainement continuer à contribuer.»

Ça semble être certain sur les unités spéciales, où il était passé bien près d'exploser avant d'enfin y parvenir face aux Saints. Et puisque le demi-offensif Ahmad Bradshaw est présentement ennuyé par une blessure à un genou, Wilson pourrait bien être le partant derrière Eli Manning face aux Falcons d'Atlanta, dimanche.

Et s'il obtient autant de succès face aux Falcons que face aux Saints, est-ce que Wilson va y aller de quelques acrobaties?

Il semblerait que oui.

«C'est facile, a-t-il dit. Pour moi, faire un saut et tourner dans les airs, c'est comme courir. Je le fais depuis longtemps, je pense donc que les gens peuvent se calmer un peu.

«Ça semble rendre certaines personnes nerveuses, mais ils sont contents. À chaque fois que j'atteins la zone des buts, mes coéquipiers sont contents. À chaque fois que je réussis un gros jeu, je peux voir le monde délirer sur les lignes de touche.»