NOUVELLES
15/12/2012 02:52 EST | Actualisé 14/02/2013 05:12 EST

Koweït: sit-in nocturne des militants de l'opposition contre le Parlement

Des centaines de militants de l'opposition ont entamé samedi soir un sit-in devant durer toute la nuit à Koweït pour réclamer la dissolution du nouveau Parlement, qui doit tenir dimanche sa session inaugurale.

Bravant des températures froides pour la région, les manifestants scandaient des slogans contre le Parlement élu le 1er décembre, lors d'un vote boycotté par l'opposition pour dénoncer une réforme du mode de scrutin.

La manifestation se déroulait à quelques centaines de mètres du Parlement, les forces de l'ordre empêchant quiconque de s'approcher davantage du bâtiment.

Deux heures après le début du rassemblement, aucun policier anti-émeute n'était présent, et des patrouilles de police surveillaient les lieux sans intervenir.

La nouvelle assemblée est dominée par les députés loyalistes alors que l'opposition -- islamistes, nationalistes et libéraux -- contrôlait 36 des 50 sièges avant la dissolution de février.

Dénonçant une nouvelle Chambre "illégitime" en raison du mode de scrutin, l'opposition a prévu de manifester dimanche devant le Parlement.

Samedi soir, l'ancien député Moussallam al-Barrak a promis que les manifestations pacifiques se poursuivraient "jusqu'à ce que ce Parlement d'idiots s'écroule". De plus, "nous ne permettrons jamais au Premier ministre et aux ministres d'être membres d'aucun gouvernement à venir".

L'opposition a organisé ces dernières semaines de nombreuses manifestations qui ont parfois rassemblé des dizaines de milliers de personnes.

Le riche émirat pétrolier, première monarchie du Golfe à s'être dotée d'un Parlement élu en 1962 et secoué par des crises politiques à répétition, a connu depuis la mi-2006 neuf gouvernements et six dissolutions du Parlement.

oh/fc/cco