NOUVELLES
14/12/2012 05:11 EST | Actualisé 13/02/2013 05:12 EST

Seahawks: Wilson a constamment l'impression d'avoir à faire ses preuves

TORONTO - Il a réussi plus de passes de touché qu'Andrew Luck et Robert Griffin III, des choix de premier tour, et son club est au plus fort de la course aux éliminatoires dans la Nationale.

Mais à cinq pieds 11, Russell Wilson a toujours l'impression d'avoir quelque chose à prouver, quand il arrive sur un terrain de la NFL.

«Je me motive beaucoup moi-même, a dit le quart recrue, choisi au troisième tour par les Seahawks. Je me dis que ce n'est pas ma grandeur qui va dicter ce que je peux faire.»

Wilson, un athlète de 206 livres, voudra solidifier les chances des siens d'atteindre les éliminatoires, dimanche, quand les Seahawks (8-5) seront les visiteurs au Rogers Centre, contre les Bills de Buffalo (5-8).

Wilson, 24 ans, a connu une belle carrière universitaire avec North Carolina State et l'Université du Wisconsin. Il a complété 60,9 pour cent de ses passes pour 11 720 verges et 109 touchés, avec 29 interceptions.

Wilson a aussi obtenu 1421 verges au sol et 23 touchés, devenant seulement le cinquième joueur, dans l'histoire de la NCAA, à surpasser 1000 verges au sol et 5000 verges aériennes.

Plusieurs décideurs de la NFL ont toutefois été freinés par sa grandeur, craignant qu'il ne puisse voir au-delà de sa ligne offensive.

Luck (six pieds quatre) et Griffin (six pieds deux) ont été repêchés premier et deuxième. Wilson a été le 75e choix, mais il se révèle être toute une travaille avec 63 pour cent de ses passes réussies pour 2492 verges, dont 20 touchés. Il s'est limité à neuf interceptions.

Wilson a plus de passes de touché que Luck ou Griffin (18 chacun), ce qui fait de lui un candidat de choix pour être nommé la recrue de l'année dans la NFL.

Wilson n'est pas surpris outre mesure de son succès jusqu'ici, disant qu'il a toujours eu de hautes attentes envers lui-même.

«Je n'ai pas peur d'exceller, a t-il dit. C'est ce que mon père m'a toujours appris. Et si votre motivation vient de l'intérieur, vous vous attendez au meilleur de vous-même et de vos coéquipiers.»

Les Seahawks ont remporté leurs deux derniers matches: un gain de 23-17 à Chicago, puis une victoire écrasante de 58-0 contre l'Arizona, le week-end suivant.

Au sujet des Bills, Wilson a dit que leur défense pourrait causer des maux de tête à son équipe. À la suite d'un lent départ Mario Williams, embauché pour 100 M $ sur six ans, durant la saison morte, a récolté un sac à chacun des cinq derniers matches.

«Ils ont beaucoup de gars très talentueux, a dit Wilson. Il faudra assurément être à notre mieux.»

PLUS:pc