NOUVELLES
14/12/2012 05:07 EST | Actualisé 13/02/2013 05:12 EST

Le TSX bouge peu, le précipice fiscal portant ombrage aux données chinoises

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé vendredi en baisse, les titres miniers ayant profité de la publication de données économiques encourageantes en Chine. Ailleurs, le marché est resté plutôt stable en raison de l'inquiétude entourant les négociations politiques qui pourraient empêcher les États-Unis de plonger dans un «précipice fiscal» au début de la nouvelle année.

L'indice composé S&P/TSX a avancé de 7,55 points pour terminer la séance à 12 296,72 points, tandis que la Bourse de croissance TSXV a grimpé de 9,61 points à 1183,62 points.

Le dollar canadien s'est pour sa part déprécié de 0,17 cent US à 101,37 cents US.

L'indice HSBC des gestionnaires en approvisionnement chinois a témoigné pour le mois de décembre d'une expansion plus vigoureuse du secteur manufacturier de la deuxième plus grande économie au monde. Il s'est établi à 50,9 points, contre 50,5 points en novembre.

Les indices américains ont terminé la journée dans le rouge, les données chinoises ayant été oubliées à la faveur de l'incertitude entourant les discussions budgétaires visant à éviter l'entrée en vigueur automatique de hausses d'impôts et de réductions de dépenses au début de l'année 2013, ce qui risquerait de faire retomber le pays en récession.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a perdu 35,71 points à 13 135,01 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a chuté de 20,83 points à 2971,33 points et l'indice élargi S&P 500 a cédé 5,87 points à 1413,58 points.

D'autres données dévoilées vendredi ont montré que les usines américaines ont rebondi en novembre et se sont remises du passage de la tempête Sandy. Selon la Réserve fédérale américaine, la production des usines a avancé de 1,1 pour cent en novembre par rapport à octobre, ce qui a plus que compensé le recul d'un pour cent du mois précédent.

La production totale des usines, mines et services publics a aussi avancé de 1,1 pour cent le mois dernier.

«Les données économiques sont toutes bonnes, elles confirment essentiellement ce que tout le monde pensait déjà», a observé John Johnston, stratège en chef chez Davis Rea.

«Peut-être qu'il y a un peu de prises de profits, mais il y a certainement un meilleur ton au chapitre des données économiques. Je me demande si s'est soutenable ou s'il s'agit davantage d'une anomalie saisonnière. Mais pour l'instant, les données économiques se raffermissent.»

Le secteur des métaux de base a réalisé la plus importante progression du parquet torontois vendredi, avec un gain de 2,35 pour cent. Les cours des métaux ont été stimulés notamment par les données sur la Chine, cette dernière ayant un énorme appétit pour les matières premières.

Le prix du cuivre a gagné 2 cents US à 3,68 $ US la livre à New York. L'action d'Inmet Mining (TSX:IMN) a pris 3,13 $ à 69,83 $, tandis que celle de Teck Resources (TSX:TCK.B) a gagné 71 cents à 35,28 $.

Les actions du groupe aurifère ont progressé d'environ 0,7 pour cent, le cours du lingot ayant dégagé un gain de 20 cents US à 1697 $ l'once à New York. Sur le parquet torontois, le titre d'Iamgold (TSX:IMG) a pris 30 cents à 11,60 $.

Le secteur de l'énergie a reculé d'environ 0,52 pour cent, même si le cours du pétrole brut s'est adjugé 92 cents US à 86,81 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. L'action de Cenovus Energy (TSX:CVE) a reculé de 50 cents à 32,25 $.

Sur l'ensemble de la semaine, le TSX a avancé de 136,95 points, soit 1,12 pour cent. En comparaison, le Dow Jones est resté stable par rapport au début de la semaine.