NOUVELLES
14/12/2012 10:49 EST | Actualisé 13/02/2013 05:12 EST

Le taux d'emploi des immigrants est en hausse au Canada

OTTAWA - Même si le sort des immigrants s'est amélioré au niveau de l'emploi, ceux-ci tirent toujours de l'arrière comparativement aux Canadiens d'origine, en raison d'un manque d'ancienneté sur le marché local de l'emploi, selon des analystes.

Le taux d'emploi parmi les immigrants âgés entre 25 et 54 ans, a bondi de 4,3 pour cent en 2011 comparativement à l'année précédente, rapporte Statistique Canada.

Toutefois, le pourcentage d'immigrants sur le marché du travail était de 75,6 pour cent en 2011 alors que celui des travailleurs canadiens nés ici était de 82,9 pour cent. Une situation qui s'explique par le principe de l'ancienneté en milieu de travail, selon un avocat de Vancouver spécialisé en immigration, Richard Kurland.

Lorsqu'il y a des mises à pied, ce sont les derniers arrivés qui perdent leur emploi, déclare Me Kurland lors d'une entrevue. On retrouve la même situation lors de bouleversements économiques, ce sont souvent les immigrants qui sont licenciés en premier, tout comme les jeunes, d'ailleurs.

Tout en demeurant confrontés à la question de l'ancienneté, les immigrants voient leur taux d'emploi continuer de croître, souligne Richard Kurland, en ajoutant que des changements en matière d'immigration ont été effectués et qu'une attention particulière est portée à l'embauche et au maintien en poste des jeunes travailleurs.

Parmi les changements apportés, on note l'opportunité pour les étudiants étrangers ayant fait des études ici de postuler à des emplois permanents.