NOUVELLES
14/12/2012 08:01 EST | Actualisé 13/02/2013 05:12 EST

France - Paris SG: Ancelotti s'est affranchi de Leonardo

Recruté au terme d'une cour effrénée par le directeur sportif du Paris SG Leonardo, l'entraîneur italien Carlo Ancelotti a toutefois profité de la récente période de crise pour prendre ses distances avec le Brésilien, même si leur sort reste intimement lié pour les dirigeants.

Entre les deux hommes, il n'est pas encore question de divorce mais au moins de chambre à part après le désastreux mois de novembre qui a fragilisé le couple aux yeux du propriétaire qatari (QSI).

Si la doublette semble avoir retrouvé du crédit avec le retour des résultats, il n'en demeure pas moins que les liens qui les unissent risquent de rester distendus.

Du haut de son expérience, le technicien italien sait bien en effet que l'entraîneur sera le premier fusible idéal si QSI devait décider à un moment de couper une tête.

Alors qu'il a fini par dire oui à Paris puisque aucun club anglais n'était libre, il a expliqué à des proches qu'il ne serait ainsi ni dupe ni surpris des agissements en coulisse et des pistes menant à d'autres entraîneurs.

Bien conscient de ce qui se joue dans l'ombre et renforcé parce qu'aucun remplaçant de son calibre n'est disponible, il aurait ainsi décidé de prendre les choses en main et d'arrêter de vouloir contenter tout le monde, dont Leonardo, avec une gestion politique de l'effectif.

Si c'est lui qui doit partir le premier, autant le faire avec ses idées, ses convictions... et ses joueurs de confiance, qui ne sont pas forcément ceux que le directeur sportif a fait venir.

En privé, il se plaint ainsi du "travail de sape" du directeur sportif. En public, Ancelotti s'est dernièrement affranchi pour la première fois de la tutelle du Brésilien en conférence de presse en ce qui concerne le marché des transferts.

Son opposition quasi-frontale à l'arrivée de Sneijder a ainsi provoqué la colère de Leonardo et même celle des dirigeants qataris qui craignent que cela ne fasse capoter l'arrivée du Néerlandais de l'Inter Milan.

Car depuis des semaines, Ancelotti penche plutôt pour le transfert du milieu récupérateur De Rossi plutôt que celui d'un meneur qui ne joue plus depuis quasiment deux ans.

Pourtant, des sources proches d'Ancelotti assurent que celui-ci est de nature reconnaissante et qu'il n'aime pas les situations de conflit. Mais s'il se permet de prendre ses distances avec Leonardo, c'est peut-être aussi qu'il a senti que le directeur sportif n'était plus aussi intouchable qu'avant.

Mais pour Ancelotti l'équilibre est instable et, même avec le retour des victoires, il doit veiller à ne pas trop ouvertement mécontenter un propriétaire "imprévisible" et soucieux du respect de la hiérarchie.

cd/ybl/bvo