NOUVELLES
14/12/2012 08:39 EST | Actualisé 13/02/2013 05:12 EST

Bombardements sur le sud de Damas, combats meurtriers près d'Alep (ONG)

L'armée syrienne bombardait vendredi les quartiers sud de Damas, tandis que de violents combats entre soldats et rebelles pour le contrôle d'une école militaire près d'Alep (nord) ont fait 17 morts, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Neuf rebelles et huit soldats ont péri dans des affrontements aux abords de cette académie où les cours ont été suspendus il y a plusieurs mois face à l'avancée des rebelles qui tiennent la plupart des régions alentour, a précisé à l'AFP le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

Dans la même région, insurgés et soldats s'affrontaient aux abords d'une autre académie, l'une des plus importantes de Syrie, qui abrite environ 3.000 soldats, selon l'OSDH. Assiégée depuis trois semaines, cette école d'infanterie s'étend sur huit km2 et pour la prendre, les rebelles vont devoir mobiliser d'importantes troupes.

Ailleurs dans le pays, "plusieurs explosions ont retenti à Damas, dues aux bombardements sur les régions du sud de Damas", a précisé l'ONG qui s'appuie sur un large réseau de militants et de médecins à travers le pays.

Dans la province de Deraa (sud), trois civils ont été tués et de nombreux blessés dans le pilonnage par l'artillerie à l'aube de la localité de Tassil, a-t-elle poursuivi.

Des combats et des bombardements ont également secoué la province d'Idleb (nord-ouest), notamment aux abords de la base militaire de Wadi Deif assiégée par les rebelles et à Maaret al-Noomane, également bombardée par l'aviation, selon la même source.

Selon un premier bilan de l'OSDH, 32 personnes ont péri vendredi à travers le pays en Syrie, alors que des dizaines de personnes meurent tous les jours dans le conflit en Syrie. Jeudi, 179 personnes ont péri dont une centaine à Damas et dans sa périphérie.

Depuis le début en mars 2011 d'une révolte populaire contre le régime de Bachar al-Assad, devenue conflit armé, l'ONG a recensé plus de 43.000 morts.

rd-sbh/tp