NOUVELLES
13/12/2012 11:43 EST | Actualisé 12/02/2013 05:12 EST

Scud: le missile qui sème terreur

Le missile de portée intermédiaire Scud, utilisé selon Washington par la Syrie contre la rébellion, est une arme relativement imprécise qui sème la terreur parmi les populations civiles plutôt que de décimer des combattants au sol.

Cette arme d'artillerie sol-sol, d'origine soviétique, doit sa triste notoriété à l'ancien dictateur irakien Saddam Hussein qui en avait tiré sur Israël et sur l'Arabie saoudite lors de la première Guerre du Golfe en 1991.

Les Scud sont apparus pour la première fois sur des théâtres d'opérations durant la guerre israélo-arabe du Kippour (ou guerre d'octobre) en 1973, puis lors du conflit Iran-Irak dans les années 1980, les deux pays tirant leurs missiles sur des cibles civiles, dans ce que les observateurs à l'époque avaient baptisé "la guerre des villes".

On a en vu également en Afghanistan, au Yémen et Tchétchénie dans les années 1990 et le régime libyen du colonel Kadhafi en avait tiré deux durant l'intervention occidentale de 2011.

Les Scud ont été d'abord fabriqués par l'Union soviétique dans les années 1950, avec l'aide de scientifiques allemands qui avaient développé les fameuses fusées V-2 dont l'Allemagne nazie s'était servie contre Londres pendant la Seconde Guerre mondiale.

Après la Guerre du Golfe I, des "rapports occidentaux" indiquaient en 1992, selon la revue spécialisée Jane's, que plusieurs pays "étaient parvenus à développer leur propre système de fabrication de Scud". Parmi ces pays, le Jane's citait l'Egypte, l'Irak, l'Iran, la Syrie et la Corée du Nord.

La Corée du nord aurait développé plusieurs types de missiles dérivés du Scud. Selon les services de renseignements sud-coréens, le Nord peut fabriquer par mois jusqu'à 12 missiles Scud-C et des Scud-D, les versions les plus modernes de l'arme, et en a exporté des centaines vers le Proche-Orient et l'Afrique, en échange de milliards de dollars.

Selon Jane's, la Syrie possède des Scud-D.

Ces missiles, relativement peu sophistiqués, peuvent être équipés de têtes conventionnelles, chimiques ou nucléaires et lancés à partir d'un camion ce qui leur garantit une grande mobilité et de nombreuses position de tir. Ils ont une portée, variant selon les types, d'une centaine à 800 kilomètres.

Le Scud-B, le plus connu, pèse 6.370 kg, mesure 11,25 m de long et 85 cm de diamètre haut, est une fusée qui utilise un carburant liquide et a une portée de 280 km maximum.

Il peut transporter une charge maximum de 880 kg, avec un "coefficient d'erreur probable" (CEP, précision sur sa cible) d'environ 400 mètres.

bur-nr/jca