NOUVELLES
13/12/2012 01:19 EST | Actualisé 12/02/2013 05:12 EST

Les demandes de prestations d'assurance-emploi en baisse aux États-Unis

WASHINGTON - Le nombre d'Américains qui demandent des prestations d'assurance-emploi a baissé significativement pour une quatrième semaine consécutive, un signe laissant croire que le marché de l'emploi s'améliore.

Le département du Travail a indiqué jeudi que les demandes hebdomadaires ont diminué de 29 000 la semaine dernière, à un taux désaisonnalisé de 343 000 demandes, le plus bas niveau en deux mois. Il s'agit du deuxième plus bas total cette année.

Les demandes reflètent l'ampleur des pertes d'emploi, de sorte que la baisse indique que les entreprises procèdent à moins de mises à pied. Mais les employeurs doivent aussi accélérer le rythme d'embauche pour faire baisser significativement le taux de chômage.

Le recul laisse croire que les entreprises ne licencient pas de travailleurs dans le contexte du risque d'un «précipice fiscal» faisant l'objet de tractations politiques.

Les inquiétudes concernant le «précipice fiscal» ne se traduisent pas encore par un affaiblissement significatif du marché du travail, explique l'économiste chez High Frequency Economics Jim O'Sullivan.

Selon lui, ces récentes données témoignent d'une nette amélioration du marché de l'emploi, même «s'il ne s'agit que d'une semaine».

Le nombre de demandes a grandement augmenté il y a cinq semaines en raison de l'ouragan Sandy. L'impact de la tempête s'est maintenant dissipé. La moyenne sur quatre semaines, une mesure moins volatile, a diminué de 27 000, à 381 500.

Avant la tempête, les demandes hebdomadaires fluctuaient entre 360 000 et 390 000 cette année.

La tempête a eu peu d'effet sur l'embauche globale en novembre. Les employeurs ont ajouté 146 000 emplois le mois dernier, selon ce qu'a déclaré le gouvernement la semaine dernière. Ces ajouts représentent environ le même gain mensuel moyen que l'année dernière, soit 150 000 emplois.