NOUVELLES
13/12/2012 12:22 EST | Actualisé 12/02/2013 05:12 EST

Le président de l'UCI n'a plus eu de contact avec Armstrong depuis octobre

Le président de l'Union cycliste internationale (UCI), Pat McQuaid, a dit jeudi n'avoir plus eu aucun contact avec Lance Armstrong depuis la mi-octobre, quand l'ancien roi du peloton avait cherché à connaître son sort à l'avance.

"Je n'ai plus eu un mot, pas un SMS non plus, rien", a déclaré lors d'un entretien avec l'AFP le patron de l'UCI.

Trois jours avant que l'UCI annonce qu'elle suivait les recommandations de l'Agence antidopage américaine (Usada) et raye d'un trait tout son palmarès depuis le 1er août 1998, le Texan lui avait adressé un SMS dans l'espoir de savoir la décision à l'avance, mais en vain.

Si le Texan a perdu ses sept titres du Tour de France le 22 octobre, il n'a pas encore rendu sa médaille de bronze du contre-la-montre des Jeux Olympiques de Sydney en 2000.

Le Comité international olympique (CIO) a précisé la semaine passée qu'il attendait que la fédération cycliste notifie l'Américain de la procédure en cours, ce qui est désormais chose faite.

"Il y a tout un échange de correspondances entre l'Usada, l'UCI et le CIO, et je pense que cela a pris un peu de temps", a souligné Pat McQuaid, imputant ce délai à un flou dans qui devait faire quoi.

Lance Armstrong, une fois avisé, dispose de trois semaines pour faire appel auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS).

stp/nb

PLUS:afp