NOUVELLES
13/12/2012 08:03 EST | Actualisé 12/02/2013 05:12 EST

L'armée de résistance de Kony, un seigneur de guerre, a tué 39 personnes en 2012

NEW YORK, États-Unis - Le chef des Nations Unies a déclaré que le groupe de miliciens du seigneur de guerre africain Joseph Kony, l'Armée de résistance du Seigneur, a tué 39 civils cette année au Congo et en République centrafricaine.

Un rapport de Ban Ki-moon au Conseil de sécurité stipule que «plus de 180 attaques présumées de l'Armée de résistance du Seigneur ont été rapportées par des groupes humanitaires» en 2012, au cours desquelles 193 personnes ont été kidnappées dans ces deux pays.

Il a dit que 19 civils avaient été tués en République démocratique du Congo, et 20 autres en République centrafricaine.

Le rapport indique que l'armée de résistance de Kony a perpétré 42 attaques au Congo et 138 autres en République centraficaine, forçant 443 000 personnes à quitter leur domicile.

Kony est recherché pour crimes de guerre par le Tribunal pénal international. Environ 2500 soldats de l'Union africaine participent à une chasse-à-l'homme pour le retrouver.