NOUVELLES
13/12/2012 09:14 EST | Actualisé 12/02/2013 05:12 EST

La Syrie dément avoir tiré des missiles Scud (TV d'Etat)

La Syrie a démenti jeudi avoir tiré des missiles Scud, comme l'affirment les Etats-Unis et des rebelles, selon la télévision officielle.

"Le ministère des Affaires étrangères dément catégoriquement les rumeurs affirmant que l'armée syrienne a tiré des missiles Scud", a affirmé la chaîne d'Etat.

"Chacun sait que les missiles Scud sont des armes stratégiques de longue portée et ne sont pas utilisées contre des bandes armées terroristes", rapporte la télévision, citant une source au sein du ministère.

Cette source ajoute que "les bandes terroristes armées utilisent désormais des armes sophistiquées", qualifiant de "complot" les informations sur des tirs de Scud par l'armée syrienne.

Les Etats-Unis ont accusé le régime de Bachar al-Assad d'utiliser des missiles et bombes incendiaires contre les rebelles. "Des Scud sont tombés en Syrie", a déclaré à l'AFP un responsable sous couvert d'anonymat.

Jeudi, un officier déserteur d'une brigade de l'armée syrienne spécialisée dans les missiles sol-sol dans la province de Damas avait affirmé à l'AFP que l'unité à laquelle il avait appartenu avait tiré plusieurs missiles Scud en direction de régions rebelles.

Le lieutenant Araba Idriss a expliqué être toujours en contact, depuis sa désertion il y a 10 mois, avec des officier et des militaires du bataillon 578 de la brigade 155.

Ces derniers lui ont affirmé avoir tiré cinq missiles Scud lundi depuis leur base de Nassiriya, sur la route reliant Damas à Homs (centre).

"Les missiles ont été tirés lundi vers le nord-ouest, à 10H45 (08H45 GMT), 12H30 (10H30 GMT), 13H50 (11H50 GMT), 15H15 (13H15 GMT) et 17H10 (15H10 GMT)", a précisé le lieutenant Idriss qui dirige désormais le bataillon al-Hassan au sein de l'Armée syrienne libre (ASL, rebelles).

Un autre militaire, qui a déserté cette brigade au lendemain des tirs, a confirmé cette information, préférant s'exprimer sous le couvert de l'anonymat par crainte de représailles contre sa famille.

bur/rd/sbh/sw

PLUS:afp