NOUVELLES
13/12/2012 12:45 EST | Actualisé 12/02/2013 05:12 EST

La RBC prévoit une accélération de la croissance économique au Canada en 2013

OTTAWA - Dans ses plus récentes prévisions économiques publiées jeudi, la Banque royale du Canada prédit que la croissance de l'économie canadienne augmentera pour atteindre 2,4 pour cent en 2013 et 2,8 pour cent en 2014.

Ces prédictions sont légèrement plus optimistes que celles de la Banque du Canada, qui a estimé que la croissance économique s'élèverait à 2,3 pour cent l'année prochaine et à 2,4 pour cent l'année suivante.

Le secteur des ressources naturelles continuera à servir de locomotive à l'économie du Canada puisque l'Alberta et la Saskatchewan assureront la majeure partie de la croissance durant les deux prochaines années.

L'économiste en chef de la RBC, Craig Wright, dit toutefois croire que les ratés qu'a connus l'économie mondiale en 2012 sont maintenant choses du passé et que la croissance est sur le point de s'accélérer.

Selon lui, cette situation profitera aux exportations canadiennes, qui sont la principale raison expliquant pourquoi la croissance de l'économie nationale n'a pas réussi à franchir le cap des 2 pour cent annoncés pour 2012.

La RBC fait preuve d'optimisme par rapport aux exportations en dépit de ses prévisions pour le dollar canadien, qui devrait d'après elle atteindre 1,05 $ US d'ici la fin de 2013. Un dollar fort augmente les prix des produits canadiens sur les marchés étrangers et les rend donc moins concurrentiels.

La plus importante banque privée du pays croit aussi que le commerce international s'améliorera même si la majorité des observateurs prédisent qu'il demeurera faible.

D'après la RBC, l'économie américaine reprend du poil de la bête, particulièrement dans le domaine immobilier, et fait obstacle au fameux «précipice fiscal», ce qui devrait être favorable aux exportations canadiennes dans le secteur de l'automobile et de la foresterie.