NOUVELLES
13/12/2012 03:16 EST | Actualisé 11/02/2013 05:12 EST

Israël: des affiches racistes anti-arabes interdites pour les élections

La commission électorale israélienne a annoncé jeudi avoir interdit des affiches racistes anti-arabes utilisées par un parti israélien d'extrême-droite pour la campagne des législatives du 22 janvier.

Ces affiches ont un caractère "raciste car elles visent à humilier une partie de la population", a estimé le président de la commission électorale Elyakim Rubinstein, pour expliquer sa décision, prise à la suite de plaintes déposées par des partis arabes israéliens et des militants anti-racistes.

Les affiches du parti Otzma Le Israël (La force pour Israël) portaient l'inscription "impôts" ou "loyauté" avec comme sous-titre "pas de droits sans obligations", laissant ainsi clairement entendre que la minorité arabe, qui représente 20% de la population israélienne, ne paie pas ses impôts et qu'elle n'est pas loyale vis-à-vis d'Israël.

"Tout le monde sait que les arabes paient moins d'impôt. Ils sont beaucoup plus impliqués (que les juifs) dans la criminalité et les accidents de voiture, nous ne voyons rien de raciste dans ce constat", a affirmé le député Ariyeh Eldad, un des dirigeants d'Otzma Le Israël.

Otzma Le Israël a été créé récemment par M. Eldad et un autre député, Michael Ben Ari, qui ont fait scission de l'Union Nationale, autre formation d'extrême-droite.

La communauté des Arabes israéliens, descendants des 160.000 Palestiniens restés sur leur terre après la création de l'Etat hébreu en 1948, compte aujourd'hui plus de 1,3 million de personnes. Elle s'estime victime de discriminations, notamment en matière d'emploi et de logement.

jlr/cnp