NOUVELLES
13/12/2012 11:38 EST | Actualisé 12/02/2013 05:12 EST

Google Maps fait son retour sur l'iPhone après le fiasco du système Apple

Google Maps a fait son retour jeudi sur l'iPhone, après l'échec retentissant du système de cartographie d'Apple qui avait contraint la marque à la pomme à présenter des excuses publiques en septembre.

"Dans le monde entier, on nous réclame Google Maps sur l'iPhone. (...) Nous sommes heureux d'annoncer que Google Maps est là et sort pour le monde entier dans (la boutique en ligne de téléchargements) App Store d'Apple", a annoncé Daniel Graf, responsable de Google Maps pour les mobiles, dans un message publié sur le blog du géant de l'internet.

Le système de cartographie de Google était jusqu'à récemment intégré directement dans iOS, le système d'exploitation mobile d'Apple. Mais le groupe à la pomme l'avait expulsé de la toute dernière version d'iOS, faisant notamment fonctionner l'iPhone 5, et l'avait remplacé par un système de cartographie qu'il avait développé lui-même, Apple Maps.

Autrefois proches partenaires, Google et Apple sont devenus de grands rivaux dans la téléphonie mobile. Le système d'exploitation mobile du premier, Android, est utilisé par de très nombreux groupes électroniques, dont le premier fabricant mondial de téléphones portables, le sud-coréen Samsung.

Apple Maps s'était avéré pas du tout au point.

La police australienne a encore mis en garde les automobilistes il y a quelques jours contre l'utilisation de les cartes routières d'Apple Maps, après avoir dû secourir plusieurs personnes égarées dans des zones isolées.

Les internautes avaient commencé quelques heures à peine après sa sortie à ironiser sur ses multiples erreurs: des routes, villes et monuments très connus avaient disparu, étaient mal identifiés ou placés au mauvais endroit, des ponts semblaient avoir fondu...

Le directeur général d'Apple, Tim Cook, avait été contraint de présenter des excuses à ses clients et de leur conseiller d'utiliser les logiciels de ses concurrents, comme Google.

Google Maps n'était accessible dans l'immédiat sur l'iPhone 5 que par l'intermédiaire d'un navigateur internet.

Les détenteurs de l'engin attendaient donc avec impatience de pouvoir télécharger une application spécifique dans la boutique en ligne d'Apple. Celle-ci a désormais été mise au point par Google et approuvée par le groupe à la pomme.

La nouvelle application est disponible dans plus de 40 pays et en 29 langues, dont l'anglais, le français, le chinois, le japonais, l'allemand, l'italien et l'espagnol. Elle est adaptée aux iPhone et aux baladeurs iPod Touch utilisant au moins la version 5.1 d'iOS.

Dans un commentaire publié sur le site Search Engine Land, Greg Sterling, un analyste de la société de conseil Sterling Market Intelligence, l'a jugée "meilleure que Google Maps pour Android, parce qu'elle a été construite en partant de rien, et pas par ajouts successifs" à un logiciel existant.

Pour lui, "elle n'est toutefois pas satisfaisante à 100%", notamment parce qu'elle n'est pas intégrée à l'assistant vocal d'Apple Siri, et ne permet pas à l'utilisateur de demander et obtenir des indications de direction oralement.

Au-delà de la simple question d'image, les systèmes de cartographie sont stratégiques pour les groupes technologiques. Même si la plupart des applications pour smartphones sont gratuites, elles représentent une source de revenus indirects: elles peuvent permettre d'envoyer des publicités plus ciblées ou d'attirer leurs utilisateurs vers d'autres services, de recherche par exemple.

bur-rl-soe/sl/are