NOUVELLES
13/12/2012 05:28 EST | Actualisé 12/02/2013 05:12 EST

Fredericton portera la cause des senneurs à la ministre des Pêches et des Océans

Le ministre des Pêches du Nouveau-Brunswick, Michael Olscamp, va bientôt rencontrer son homologue fédérale, Gail Shea, pour discuter des difficultés des senneurs de harengs.

La réunion entre les deux ministres doit avoir lieu à l'Île-du-Prince-Édouard entre Noël et le jour de l'An, selon le ministre Olscamp.

Les deux derniers senneurs de hareng du Nouveau-Brunswick craignent de ne même pas pouvoir capturer 10 % de leur quota d'ici la fin de la pêche, le 31 décembre. Ils n'ont plus accès aux zones les plus poissonneuses, comme celles au nord-est de l'Île-du-Prince-Édouard.

« Je vais rencontrer Mme Shea durant les vacances de Noël. Je vais me rendre à Charlottetown pour lui parler de cette situation et de [quelques] autres situations. On est déjà d'accord qu'on va se réunir. C'est là où je vais pousser fort pour qu'elle devienne impliquée dans une décision qui va nous aider », explique le ministre Olscamp.

Michael Olscamp ajoute qu'il ne peut garantir une solution immédiate aux senneurs, mais il dit que le problème doit être réglé à long terme.

Les zones au nord-est de l'île ont été interdites aux pêcheurs du Nouveau-Brunswick, il y a quelques années, lorsque les pêcheurs insulaires accusaient les senneurs de surpêche.