NOUVELLES
12/12/2012 12:25 EST | Actualisé 11/02/2013 05:12 EST

Sean Penn compare Port-au-Prince à Detroit dans une entrevue avec Esquire

NEW YORK, États-Unis - Alors que le troisième anniversaire du terrible séisme qui a dévasté Haïti approche, Sean Penn affirme que la vie à Port-au-Prince demeure difficile.

En entrevue avec le magazine Esquire, l'acteur et activiste compare la capitale haïtienne à Detroit, soutenant que la première est aussi dangereuse que la seconde.

Sean Penn a fondé un organisme de bienfaisance afin de venir en aide aux rescapés du puissant tremblement de terre de 2010, qui a tué, blessé et forcé le déplacement de centaines de milliers d'Haïtiens. Il passe environ la moitié de l'année là-bas.

Dans l'article, le lauréat de deux oscars raconte que les parents d'un enfant qui fait de la fièvre aux États-Unis lui administreront un médicament, lui donneront un bain froid ou l'emmèneront à l'hôpital. À Haïti, selon lui, les parents attendent de voir si le bambin survivra ou mourra.

Le numéro de janvier d'Esquire sera en kiosque le 18 décembre.