NOUVELLES
12/12/2012 04:21 EST | Actualisé 11/02/2013 05:12 EST

NBA - Kobe Bryant reste zen malgré les problèmes des Lakers

La vedette des Los Angeles Lakers Kobe Bryant a prôné la patience, mercredi, alors que son équipe s'enfonce dans la médiocrité après sa treizième défaite en 22 matches depuis le début de la saison, mardi à Cleveland (100-94).

Avec seulement 9 victoires au compteur, les Lakers, qui avaient défrayé la chronique à l'intersasion avec leur recrutement clinquant (Steve Nash, Dwight Howard), sont actuellement classés 12e sur 15 en Conférence Ouest alors que Bryant est le meilleur marqueur de NBA avec 29,2 points par match en moyenne.

"Nous jouons un très mauvais basket, a indiqué Bryant dans un entretien exclusif à a chaîne américaine ESPN. Mais j'essaie de rester zen et patient."

"J'espère que mes coéquipiers sont déterminés et non pas découragés, même si c'est humain. Nous nous en sortirons collectivement", a-t-il ajouté.

Les Lakers affichent la 18e défense de NBA (sur 30) et ils ont encaissé plus de 110 point de moyenne lors de leurs cinq dernière défaites. Or l'entraîneur Mike d'Antoni, engagé à la suite du limogeage de Mike Brown après cinq matches de saison régulière, est plus réputé comme un spécialiste de l'attaque.

"Notre défense sur les contre-attaques adverses est notre talon d'Achille, nos adversaires remontent trop facilement le terrain", a assuré Bryant.

Steve Nash est actuellement indisponible à cause d'une blessure à une jambe, son remplaçant Steve Blake est aussi blessé ce qui affecte l'équipe à la mène, l'Espagnol Pau Gasol n'a plus joué depuis cinq matches à cause de ses genoux douloureux et le pivot Dwight Howard n'a pas été à la hauteur des espérances.

"C'est dur pour Dwight car il n'a pas joué pendant presque un an (en fait d'avril à octobre à cause d'une opération du dos) et il n'est pas aussi en forme qu'il le voudrait, il n'est pas aussi explosif qu'avant", a constaté Bryant.

"Sa réussite aux lancers francs est pauvre (48%) mais nous sommes deux à mener cette équipe et je ne suis pas exempt de reproches non plus, je perds trop souvent la balle. Lui et moi devons prendre nos responsabilités."

Pendant que les Lakers souffrent, les Clippers (15 victoires - 6 défaites), éternels parents pauvres du basket à Los Angeles, occupent la tête de la division Pacifique.

bpe/mam