NOUVELLES
12/12/2012 02:25 EST | Actualisé 11/02/2013 05:12 EST

Les ministres de l'Opep s'en tiendront à leurs objectifs de production

VIENNE, Autriche - Les ministres du pétrole de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) ont fait savoir mercredi qu'ils s'en tiendraient à leurs objectifs de production lors de leur rencontre prévue plus tard en journée, mais ils demeurent indécis quant à la personne qui occupera le poste de haute direction convoité par l'Arabie saoudite et son grand rival, l'Iran.

Les 12 nations de l'organisation produisent plus de 31 millions de barils de pétrole par jour — plus d'un million de barils de plus qu'elles ne le devraient si les membres respectaient les quotas individuels. Cette production est la plus élevée en quatre ans, lorsque calculée sur une base de 12 mois.

La solide production américaine et l'anémique demande internationale découlant de la faiblesse des économies mondiales ont contribué à la situation, de sorte que les stocks de brut sont exceptionnellement élevés et que l'Opep prédit que la demande sera encore moins importante l'an prochain.

Néanmoins, les cours demeurent relativement élevés. Le coût moyen du panier Opep — mélange de pétroles produits par les pays de l'organisation — a été supérieur à 100 $ US lors des deux dernières années, une première dans l'histoire du groupe. Le prix du pétrole brut de référence Brent, qui est utilisé afin de déterminer les prix des variétés internationales de pétrole, a également été largement supérieur à 100 $ US le baril cette année.

De tels niveaux couvrent les coûts de production de la plupart des pays de l'Opep, avec possibilité de profits. Il est donc improbable que les ministres de l'organisation jugent nécessaire de réduire la production.