NOUVELLES
12/12/2012 09:54 EST | Actualisé 11/02/2013 05:12 EST

Le pape franchit la barre du million d'abonnés sur Twitter, et envoie un message

VATICAN, État de la Cité du Vatican - Le pape Benoît XVI a atteint la barre du million d'abonnés sur Twitter, mercredi, alors qu'il publiait son premier message à partir de son nouveau compte, bénissant ses ouailles virtuelles et les pressant d'écouter le Christ.

Dans ce qui est sans doute le lancement sur Twitter le plus organisé de l'histoire, le souverain pontife, âgé de 85 ans, a appuyé sur l'écran d'une tablette numérique à la fin de son audience générale, après l'annonce d'un héraut qui a lancé: «Et maintenant, le pape va twitter!»

Au moment où ce premier message était envoyé, le nombre d'abonnés des huit comptes du pape (pour autant de langues) a dépassé le million.

Alors que la version anglaise du compte @Pontifex demeure la plus populaire, avec près de 800 000 abonnés, le pape communique simultanément en espagnol, en italien, en français, en portugais, en allemand, en polonais et en arabe. Chaque langue dispose de son propre compte.

Le premier message Twitter du pape a fait l'objet d'une grande curiosité, en plus de susciter de nombreuses blagues cyniques, des critiques et des commentaires. Le journal satirique The Onion a publié un article intitulé «Le pape twitte une photo de lui avec Dieu». Et dans un signe d'éventuels problèmes à long terme pour l'Église, le compte a été inondé de messages concernant les scandales de pédophilie touchant les prêtres.

Des responsables du Vatican ont dit s'attendre à de tels commentaires négatifs, mais soutiennent qu'il s'agit d'un risque qu'ils prennent en diffusant le message de l'Église.

Le pape a en fait envoyé son premier message Twitter il y a plus d'un an, en utilisant un compte générique du Vatican pour lancer le portail d'informations du Vatican.

Le Saint-Siège admet que le pape n'écrira pas lui-même les messages, et qu'un employé du secrétariat d'État du Vatican les écrira pour lui. C'était d'ailleurs le cas mercredi: Benoît XVI a simplement confirmé l'envoi du message sur le réseau social.

Le Vatican possède déjà une station de radio, un journal, une chaîne de télévision, sans oublier une chaîne YouTube et un site web d'informations.