NOUVELLES
12/12/2012 03:55 EST | Actualisé 11/02/2013 05:12 EST

Le Canada admet une solution de rechange aux chasseurs américains F-35

Le gouvernement canadien a admis mercredi la possibilité d'acheter d'autres chasseurs que les appareils américains F-35, qu'il avait contribué à développer depuis une quinzaine d'années en coopération avec les Etats-Unis et une dizaine d'autres pays alliés.

Cependant, Ottawa n'a pas précisé quels autres appareils pourraient remplacer sa flotte vieillissante de chasseurs CF-18, ni quand il prendrait la décision finale.

Un audit mené par la société KPMG a fait ressortir que cette commande coûterait au final quelque 46 milliards de dollars sur 42 ans, soit trois plus qu'initialement envisagé pour une période 20 ans.

"Aucune décision n'a été prise sur le remplacement des CF-18", a affirmé un haut responsable du gouvernement fédéral canadien ayant requis l'anonymat.

Le Canada se borne à dire que la compétition est ouverte à tous les "avions de combat dont la production est en cours actuellement ou est programmée".

Bien entendu, cette ouverture à d'autres propositions n'interdit pas au Canada de maintenir éventuellement sa préférence pour le F-35, que le gouvernement et l'armée semblent favoriser en dépit de la hausse importante de son prix.

La décision à venir dépendra des besoins futurs de l'armée de l'air qui n'ont pas encore été définis, selon des responsables d'Ottawa.

Soixante-douze entreprises canadiennes sont impliquées dans le développement du F-35 auquel elles fournissent différents équipements, et ces contrats représentent pour elles au total 438 millions de dollars.

amc-via/sab/are