NOUVELLES
12/12/2012 05:36 EST | Actualisé 11/02/2013 05:12 EST

HWR dénonce l'usage de bombes incendiaires par l'armée syrienne

L'organisation internationale des droits de l'Homme Human Rights Watch (HRW) a dénoncé mercredi le recours par l'armée syrienne au largage par avion de bombes incendiaires provoquant de graves brûlures et l'ont appelée à cesser immédiatement.

"Nous sommes troublés par le fait que la Syrie a commencé à utiliser des armes incendiaires qui causent de cruelles souffrances aux civils et des dégâts considérables aux propriétés quand elles sont utilisées dans des zones habitées", affirme Steve Goose, directeur du département de l'armement de HRW.

"La Syrie doit cesser de les utiliser", ajoute-t-il, précisant que 106 pays ont interdit leur usage mais pas la Syrie.

Selon cette organisation, depuis la mi-novembre, à quatre reprises au moins, ces bombes de fabrication soviétique ont été utilisées: à Daraya et à Babila, dans la banlieue de Damas, à Qousseir dans la province de Homs (centre) et à Maaret al-Noomane, dans le gouvernorat d'Idleb (nord-ouest).

"Ces armes incendiaires peuvent contenir des substances inflammables comme le napalm, la thermite ou le phosphore blanc (...) Elle provoquent de douloureuses brûlures pouvant atteindre les os et endommager le système respiratoire", ajoute le communiqué.

sk/sbh/sw