NOUVELLES
12/12/2012 01:15 EST | Actualisé 11/02/2013 05:12 EST

Equipe de Suisse: Cuche conseiller, mais pas "pompier de service"

Le Suisse Didier Cuche, ancien roi de la descente, qui a arrêté la compétition en mars dernier, a indiqué vendredi à Val Gardena que son rôle de conseiller ponctuel auprès de ses jeunes compatriotes aurait été identique "même si les Suisses avaient déjà fait des podiums".

Contrairement à de nombreuses interprétations, Cuche a réaffirmé qu'il n'était donc pas un "pompier de service" appelé dans une situation critique.

La Fédération avait annoncé la semaine dernière l'implication du Romand, ce qui avait occasionné quelques réactions d'incompréhenion, notamment de la part de Didier Défago, champion olympique 2010.

"Je reste persuadé que si les athlètes qui sont rétablis en Coupe du monde, Zurbriggen, Janka, Défago, Gisin, Kueng, Luend, si un de ceux-là fait un résultat, c'est certainement pas grâce aux deux jours que je viendrai de passer ici (à Val Gardena)", a expliqué Cuche, 38 ans et 21 succès en Coupe du monde, dont 12 en decente.

L'ex-champion a épaulé mercredi lors du 1er entraînement Sandro Villetta et Christian Spescha, qui n'ont jamais couru la descente de Val Gardena, ainsi que Nils Mani, qui débute en Coupe du monde dans la station dolomitique.

Sans Cuche, sans Beat Feuz, forfait à cause de gros problèmes à un genou, l'équipe masculine suisse connaît un début de saison calamiteux: aucun podium jusqu'à présent. Elle compte pourtant dans ses rangs deux champions olympiques, Carlo Janka (géant), en proie à des problèmes de matériel et de confiance, et Défago (descente).

asc/gv