NOUVELLES
12/12/2012 07:23 EST | Actualisé 11/02/2013 05:12 EST

Décision des USA sur Al-Nosra: une "erreur" selon les Frères musulmans syriens

Les Frères musulmans de Syrie ont dénoncé mercredi l'inscription par Washington du Front jihadiste al-Nosra sur sa liste des organisations terroristes, la qualifiant de "mesure hâtive" et d'"erreur" dans un communiqué.

"Nous, au sein de la confrérie des Frères musulmans en Syrie, voyons dans la décision de certains pays d'inscrire des forces révolutionnaires sur le territoire syrien sur leur liste des organisations terroristes, une mesure hâtive, une erreur qui doit être dénoncée", indique ce communiqué.

Si les Etats-Unis ont assuré avoir pris ces sanctions "dans le contexte de leur soutien global au peuple syrien", la confrérie a estimé qu'elles allaient à l'encontre du projet révolutionnaire "pour la liberté et la dignité humaine".

La communauté internationale a "observé la crise syrienne pendant plus de 20 mois", souligne la confrérie dans le texte, qualifiant le président syrien Bachar al-Assad de "seul terroriste en Syrie".

"C'est Assad qui a utilisé des armes interdites par le droit international, qui a bombardé des civils innocents (...) et massacré des centaines de femmes et d'enfants", dénoncent encore les Frères musulmans, principal mouvement d'opposition en Syrie.

Le Front al-Nosra, dont on connaît peu de choses car ses hommes refusent de parler, tant aux journalistes qu'aux habitants en Syrie, a revendiqué la plupart des attentats-suicide dans le pays.

Inconnu avant le début de la révolte syrienne en mars 2011, Al-Nosra a connu une ascension fulgurante. Il est désormais présent sur la quasi-totalité des fronts, parvenant même à tenir les rebelles de l'Armée syrienne libre (ASL) à l'écart de batailles cruciales, comme lors de la prise lundi d'une des dernières bases de l'armée dans le nord-ouest syrien.

Les Etats-Unis le considèrent comme une émanation d'Al-Qaïda en Irak (AQI). L'un de ses chefs présumés Maysar Ali Moussa Abdallah al-Joubouri, mis sur la liste noire et visé par des sanctions financières américaines, est irakien et fut un membre éminent de l'AQI à Mossoul.

rd/ser/sbh/cnp